Lille se complique la vie

La présence de Martine Aubry dans les tribunes n’a pas porté chance à Lille, battu mardi sur son terrain par l’Inter (0-1). Avec seulement deux points après trois matchs joués dans le groupe B, la qualification pour les 8èmes de finale de la C1 devient mission impossible.

Disons le tout net : Lille était favori de ce match. En effet, le champion de France en titre était invaincu depuis 10 rencontres, toutes compétition confondues, alors que l’Inter Milan est avant-dernier de Serie A, avec déjà quatre défaites au compteur. Sans oublier l’humiliant revers à la maison contre Trabzonspor (0-1) lors de la 1ère journée de la Ligue des champions. Oui mais voilà, c’est l’Inter qui a gagné. Comment ? En se montrant tout simplement plus réaliste face à une équipe lilloise encore trop tendre à ce niveau.

Sneijder plus décisif que Hazard

L’unique but de la rencontre a été inscrit par Pazzini après 20 minutes de jeu. C’est le maître à jouer de l’Inter, Wesley Sneijder, qui a fait l’essentiel du travail, fixant la défense des Dogues avant de servir Zarate, qui a parfaitement redressé pour Pazzini.

Lille a copieusement dominé le reste de la rencontre, à l’image d’un Eden Hazard toujours aussi virevoltant et inspiré et d’un Joe Cole vif et alerte. Hélas, aucun des deux hommes n’a su se montrer décisif. Et Sow montre définitivement ses limites à ce niveau. La rentrée de Payet à la place de Pedretti pour la dernière demi-heure a fait du bien. Mais les Italiens se sont appliqués à parfaitement défendre leur avantage.

Sous les yeux de Martine Aubry, battue dimanche aux primaires socialistes, Lille a expliqué sa première défaite de la saison en Ligue des Champions. Problème : les deux matchs nuls concédés face aux Russes du CSKA Moscou (2-2) et à Trabzonspor (1-1) lors des deux premières journées rendent la mission qualification impossible. Avec deux points engrangés jusque là, Lille est dernier du groupe D, à mi-parcours de ce mini-championnat que constitue la phase de poules, et reste la seule équipe à ne pas avoir gagné de victoire, puisque Moscou a eu la piètre idée d’étriller Trabzonspor (3-0). Il faudra un exploit à Milan, dans deux semaines, pour continuer d’y croire.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)