Blatter et Platini ont les oreilles qui chauffent !

A la fin du mois de juin, Jack Warner avait décidé de démissionner de son poste de vice-président de la FIFA. En raison d’une sombre histoire de corruption, ce dernier avait choisi de claquer la porte de l’instance qui régit le football européen.

Sepp Blatter et Michel Platini

Des dessous de table décisifs. Deux mois plus tôt, l’ancien responsable de la candidature anglaise pour le Mondial 2018, Lord David Triesman, avait mis le feu à la FIFA si l’on peut dire. En effet, l’homme d’affaires britannique avait accusé plusieurs membres de la Fédération internationale de football d’avoir eu des comportements incorrects et non éthiques. Ce dernier avait notamment révélé que Jack Warner aurait réclamé une somme d’environ 2,8 millions d’euros, dans l’optique de construire des écoles à Trinidad, en échange de son vote pour l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022.

Après une enquête, l’homme qui dirigeait aussi la Concacaf (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) avait été suspendu. En guise de réponse, il avait prédit “un tsunami” gigantesque et surtout accusé le président de la FIFA, Sepp Blatter, de lui avoir versé une somme d’environ 700.000 euros. Finalement, Jack Warner avait accepté de démissionner ce qui lui avait permis de ne pas être inquiété sur le plan juridique dans cette histoire. Problème : l’actuel Ministre du travail de Trinité-et-Tobago n’a pas dit son dernier mot ! Par le biais d’un entretien relayé par dans les colonnes du journal Trininad Guardian, il a fait savoir qu’il va bientôt dénoncer certaines pratiques.

Blatter… et Platini dans le collimateur !

“Je parlerai du racisme à l’intérieur de la FIFA. Je parlerai du sionisme, qui est probablement la raison la plus importante pour laquelle l’attaque contre (Mohamed) Bin Hammam et moi a été montée”, a-t-il promis. Rappelons que Mohamed Bin Hammam est l’ancien président de l’AFC (la Confédération asiatique de football). Il est également visé par une affaire de corruption (le Tribunal Arbitral du Sport enquête actuellement sur ce dossier, ndlr) visant à acheter des voix pour l’attribution des Mondiaux 2018 et 2022 qui sont finalement revenus à la Russie et au Qatar. Pour en revenir à Jack Warner, ajoutons que ce dernier a promis de dévoiler la conspiration qui vise à “protéger le trône de la FIFA pour Michel Platini” (l’actuel président de l’UEFA).

“Les gens de couleur ne peuvent-ils pas gérer le football ? Ou seuls les Européens possèdent-ils les qualités pour le faire ?”, a-t-il lâché. Encore une fois, il a aussi pointé du doigt Sepp Blatter qui selon lui a aussi des choses à se reprocher. “Tous les vrais cadeaux que Blatter a distribué pour sécuriser ses deux élections (à la FIFA) vont retourner les estomacs. Il y a beaucoup à dire qui va faire grincer des dents les sponsors de la FIFA et de la CONCACAF.” Alors que le football rapporte des milliards d’euros et s’apparente à une poule aux oeufs d’or, force est de constater que le panier de crabes grouille toujours au détriment de la passion…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)