Arsenal bat Marseille en fin de match

L’OM s’est incliné sur son terrain contre Arsenal ce mercredi (1-0), en encaissant un but à la 92e minute de jeu. Au terme d’un match de mauvaise qualité de la part des deux équipes, les joueurs de Didier Deschamps méritaient tout de même mieux, et peuvent se consoler avec la défaite du Borussia Dortmund chez l’Olympiakos.

Marseille

Que la défaite est cruelle. Après avoir tenu le point du match nul pendant toute la rencontre, l’Olympique de Marseille a dû s’incliner au bout des arrêts de jeu ce soir à la maison face à Arsenal (1-0), d’une manière bien cruelle. Les Marseillais ne méritaient pas ça, même si le match a été très mauvais. Dès la première mi-temps, le spectacle est absent. La défense des Gunners est à la rue, notamment grâce à un très bon pressing des attaquants marseillais, mais ces derniers ne trouvent pas la faille. André Ayew, blessé peu avant le coup d’envoi mais tout de même aligné par Didier Deschamps, n’est pas au mieux, alors que Mathieu Valbuena et Rémy tentent beaucoup mais sans réussite. Derrière, le jeune Nicolas Nkoulou est très serein, et permet à la défense phocéenne de ne pas se mettre énormément en danger. On ne voit quasiment pas Arshavin et Van Persie en 1ère période, à peine plus Walcott sur son côté, toujours aussi rapide mais à l’échec sur chacun de ses centres. De part et d’autre, les occasions intéressantes se comptent sur les doigts d’une main, contrairement aux corners, qui eux se sont multipliés. Preuve que les équipes ont tenté, mais surtout raté.

Triste match, malheureux dénouement

La 2ème période est moins brouillonne, mais tout aussi mauvaise. Elle est surtout beaucoup plus à l’avantage d’Arsenal, principalement parce que l’Olympique de Marseille abandonne son pressing haut du début de match. Les actions dangereuses sont elles toujours aussi rares, et souvent uniquement dues à des erreurs individuelles des défenseurs, comme Nkoulou qui commet sa seule faute de la partie en laissant filer Walcott, heureusement stoppé par Mandanda. Les changements opérés des deux côtés ne changent pas la donne, avant la toute fin de rencontre. Sur une ultime attaque, un centre venu du côté droit trouve Gervinho à l’entrée de la surface de réparation, qui prolonge immédiatement le ballon en pivot, celui-ci atterrissant sur un Aaron Ramsey laissé seul côté gauche, et qui trompe Mandanda (1-0, 92e). Le jeune Gallois offre la victoire aux Londoniens, et de gros regrets aux locaux. Pourtant, le résultat n’est pas catastrophique pour l’Olympique de Marseille. Pourquoi ‘ Parce que dans le même temps, l’autre concurrent des Marseillais pour une qualification en huitième de finale, le Borussia Dortmund, s’est incliné (3-1) sur le terrain de l’Olympiakos Le Pirée, où les Phocéens, eux, ont gagné. Du coup, les champions d’Allemagne en titre ne possèdent qu’un point au classement de ce groupe F après trois journées, soit cinq de moins que Marseille. Même sans avoir gagné, les hommes de Didier Deschamps ont donc fait un pas vers la qualification.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)