Rennes se fait encore avoir

Rennes a encore une fois mené au score avant de se faire rattraper ce jeudi en Europa League, à la maison face au Celtic Glasgow (1-1). Bien aidé par un but des Ecossais contre leur camp, les Bretons s’en sortent bien, et devront aller chercher des points à Glasgow dans quinze jours.

Rennes

L’Europa League ne réussit manifestement pas à Rennes. Battu d’entrée par l’Udinese (2-1) en Italie et accroché à domicile lors de l’ultime journée par l’Atlético de Madrid (1-1), Rennes a de nouveau perdu des points sur son terrain ce jeudi, en concédant un 2ème match nul d’affilée, cette fois contre les Ecossais du Celtic Glasgow (1-1). Les choses avaient pourtant bien démarré pour les joueurs de Frédéric Antonetti, qui se sont offert l’ouverture du score à la demi-heure de jeu, grâce à un but gag du Sud-Coréen Cha Du Ri contre son camp. Sur un dégagement de Costil, alors qu’il n’y a aucun danger pour les Ecossais, le défenseur veut donner le ballon à son gardien mais sa passe est complètement manquée, et trompe le portier pour atterrir au fond des filets. Les Bretons regagnent les vestiaires avec l’avantage au score, pourtant sans avoir effectué la moindre frappe cadrée.

Rennes lâche … encore

Mais la seconde mi-temps est celle de l’impression de déjà-vu. Le Stade Rennais a l’occasion de plier la partie, notamment sur une frappe de l’arrière gauche Chris Mavinga, mais manque toutes ses chances. Et comme on pouvait s’y partienter, le Celtic Glasgow parvient à égaliser, sur une tête de Ledley à la 70e minute de jeu. Le sentiment est alors partagé. Rennes peut à la fois se mordre les doigts de laisser échapper deux points après avoir une nouvelle fois mené au score dans cette Ligue Europa, mais au vu du but marqué, et de la prestation réalisée, surement la moins bonne des Bretons en C3 cette année, se considérer chanceux de ne pas perdre la rencontre. Dans son malheur, l’équipe de Frédéric Antonetti doit aussi regarder le résultat de l’autre match de ce groupe I. L’Udinese ayant battu l’Atlético, et se détachant au classement, Rennes doit objectivement abandonner la 1ère place de la poule, et se concentrer sur la deuxième. Une place que les Bretons devraient avoir à jouer aux Madrilènes, évidemment, mais aussi aux Ecossais, qui comptent autant de points que les Français. Avant notamment un déplacement capital à Madrid, en guise d’ultime rendez-vous, celui à Glasgow dans quinze jours est déjà primordial. Kader Mangane l’avoue en fin de rencontre : “Il faudra gagner à Glasgow.” L’affaire est loin d’être dans le sac.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)