El Angelito sait ce qu’il doit au Special One

Le milieu offensif polyvalent du Real Madrid, Angel Di Maria, a conscience que sans José Mourinho, il ne jouerait peut-être pas chez les Merengue. L’ex-joueur du Benfica Lisbonne a donc tenu à rendre hommage au “Special One”.

Angel Di Maria

Une parole décisive pour son arrivée. De toute évidence, c’est bien l’entraîneur du Real Madrid José Mourinho qui a convaincu le président Florentino Perez de débourser environ 25 millions d’euros afin de faire venir Angel Di Maria en Espagne au cours du mois de juin 2010. A l’occasion d’une interview diffusée sur la chaîne de télévision officielle du Real Madrid, le détonateur argentin a fait un clin d’oeil au technicien portugais. “Mourinho m’a appris beaucoup de choses. C’est lui qui me voulait dans l’équipe et je dois le remercier de m’avoir permis d’être ici. Je dois tout donner sur le terrain parce que je veux qu’il continue de penser que ça valait la peine de m’engager”, a-t-il confié.

Par ailleurs, Angel Di Maria estime que José Mourinho est apprécié au sein du vestiaire de la Casa Blanca car il ne met jamais un seul joueur de côté même si ce dernier n’est qu’un remplaçant à ses yeux. “Il a le même comportement avec tout le monde. Que ce soit un élément important ou quelqu’un qui ne joue pas et qui a le moral au plus bas, il a de la considération pour chaque joueur”, a fait remarquer “El Angelito” avant de parler de son cas personnel. “Quand je ne jouais pas, il m’a toujours encouragé. Au moment d’entrer en cours de jeu contre le Betis Séville (4-1, 8e journée de Liga), il m’a dit de faire ce que je fais d’habitude. Cela donne vraiment beaucoup de force”, a-t-il souligné.

Une bonne cuvée 2011/2012 ?

L’Argentin est convaincu que cette saison, le Real Madrid est capable de concurrencer le FC Barcelone tant en Liga qu’en Ligue des champions. “La saison dernière a été très bonne dans l’ensemble mais depuis, nous avons nettement progressé. Notre groupe est encore plus soudé aujourd’hui. En plus les recrues, comme par exemple Fabio Coentrão, ont réussi à très vite s’adapter. L’équipe est plus forte et cela se voit sur le terrain. Peu importe qu’untel ou untel marque un but”, a-t-il assuré. A 23 ans, Angel Di Maria est encore loin d’avoir donné sa pleine mesure mais force est de constater qu’il se sent très bien dans la capitale espagnole… “El Angelito” vole déjà très haut dans le ciel madrilène avec le reste des Galactiques.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)