Chelsea broie du noir à QPR !

Chelsea réalise la mauvaise opération du week-end en s’inclinant sur la pelouse du promu QPR (1-0) dans une rencontre totalement folle où les cartons jaunes et rouges sont tombés à foison avec notamment l’expulsion de Didier Drogba.

André Villas-Boas

Cela aurait pu être un après-midi “tout bénef'” pour Chelsea, avec la déroute historique de Manchester United à Old Trafford face à Manchester City (1-6) mais cela c’est finalement transformé en traquenard, digne d’un “dirty game” des année 90 comme la Premier League n’en fait plus. Opposé à son voisin londonien des Queens Park Rangers, le club de l’ouest de la capitale anglaise a connu de bien trop grandes avaries pour espérer rester à trois points des Citizens. Mais l’arbitre du match Christopher Foy aura été l’un des grands artisans de la défaite des Blues, avec notamment une expulsion très sévère en début de partie qui changeait diamétralement les plans des hommes d’André Villas-Boas.

Le calvaire débutait dès les dix premières minutes avec David Luiz, coupable d’une faute légère dans la surface sur Helguson qui en rajoutait beaucoup. Ce dernier se rendait justice lui-même sur penalty et donnait l’avantage à QPR, Petr Cech ne parvenant pas à détourner suffisamment le cuir (9e, 1-0 sp). Dominé dans le jeu, Chelsea se voyait donc réduit à 10 à la demi-heure de jeu après une faute peu évidente du Portugais José Bosingwa sur Shaun Wright-Phillips (32e) mais l’arbitre de la rencontre Christopher Foy estimait que le défenseur des Blues annihilait une action de but. Et comme si cela ne suffisait pas, l’homme en noir expulsait un second joueur de Chelsea, Didier Drogba en l’occurrence, pour un tacle très dangereux sur Adel Taarabt après un ballon bêtement perdu (41e).

Réduit à neuf, Chelsea broyait du noir au Loftus Road et malgré une intention de faire du jeu, le déficit de deux joueurs se faisait indubitablement ressentir face à une formation de QPR qui gérait son avantage. Touefois, la rencontre était entachée de trop nombreuses erreurs d’arbitrages de la part de Christopher Foy, oubliant notamment au moins de penalties pour Chelsea. Les cartons pleuvaient à mesure que le match avançait – huit jaunes et de rouges – et Chelsea, décontenancé, malgré un dernier baroud d’honneur en fin de rencontre, laissait bêtement trois points au Loftus Road. Ce dimanche soir, c’est bien Manchester City et Roberto Mancini qui doivent se frotter les mains…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)