Liverpool veut se servir sur le marché chinois !

Depuis plus d’un an, Damien Comolli est le directeur sportif de Liverpool. Le conseiller des Reds a indiqué pendant un entretien diffusé sur la chaîne de télévision officielle du club de la Mersey que son objectif est de trouver des jeunes joueurs asiatiques de grande qualité.

Kenny Dalglish

Un réseau qui prend de l’ampleur. Pour l’heure, on ne voit pas un seul joueur chinois ou plus généralement asiatique qui évolue au sein de l’effectif professionnel de Liverpool… mais cela pourrait rapidement changer ! En effet, deux jeunes footballeurs nommés Lung Chan (16 ans) et Chen Nal (15 ans) viennent tout juste d’arriver en Angleterre afin de faire un essai de quelques jours. Nous pensons que l’Asie est un marché inexploité. “Il y a une population vaste et un nombre incroyable de joueurs qui évoluent dans cette partie du monde. Statistiquement, nous pensons qu’il y aura de bons joueurs qui seront issus de ce pays dans l’avenir”, a confié Damien Comolli.

Apparemment, le manager de Liverpool Kenny Dalglish est d’accord avec cette politique de formation puisqu’il prend le temps de superviser ces éléments intéressants qui pourraient renforcer l’équipe des moins de 16 ans. “Nous avons dit aux gens qui sont là-bas de nous prévenir si jamais ils découvrent des joueurs qui pourraient nous intéresser. Une fois qu’on a réglé l’histoire du visa, on peut les faire venir ici”, a-t-il confié. L’ancien salarié de l’AS Saint-Étienne juge que la venue de Lung Chan et de de Chen Nal permet de mesurer l’écart entre eux et les jeunes joueurs qui évoluent déjà au sein de la Youth Academy des Reds.

Des résultats attendus à moyen terme

“C’est intéressant pour nous de les voir à l’entraînement. On veut les comparer avec nos joueurs qui ont le même âge car on a un très bon groupe de U-16 et de U-17. D’après moi, ils ont un meilleur niveau que les autres joueurs que j’ai eu l’occasion d’observer en Chine l’été dernier”, a-t-il assuré. Bien entendu, les dirigeants de Liverpool n’attendent pas de miracles immédiatement car les différences entre la Chine et l’Angleterre sont flagrantes pour ces footballeurs qui ont un bon potentiel (langue, culture, style de jeu pratiqué…).

“Nous allons faire toutes sortes de tests sur le plan technique et tactique. On veut voir comment ils vont réagir lors des entraînements et des matches. On n’a pas l’intention de leur mettre la pression parce que quoiqu’il arrive, il faut qu’ils gardent un bon souvenir de leur passage à Liverpool”, a-t-il expliqué. Et si le salut des clubs anglais voire même, pourquoi pas, français passait par des réseaux de recrutement basés au sein de “l’Empire du milieu” ?

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)