Jordan Ayew, au nom du frère

Titulaire surprise lors des deux derniers matches de l’Olympique de Marseille, face à Ajaccio en Ligue 1 et contre Lens en Coupe de la Ligue, Jordan Ayew a réalisé d’excellentes prestations dans le nouveau schéma tactique instigué par Didier Deschamps. Une nouvelle solution pour l’entraîneur olympien ?

Jordan Ayew; André Ayew

Pour nous, c’est un gros atout.” Guy Stéphan est sous le charme de Jordan Ayew. Après l’année fantastique de son frère ainé André qui s’est révélé aux yeux du grand public avec la sélection ghanéenne d’abord lors du Mondial 2010, puis avec l’OM durant l’exercice 2010/2011, c’est au tour du Petit Frère de grandir bien vite. Utilisé avec parcimonie par Didier Deschamps qu’il l’a lancé depuis l’an passé par dose homéopathique, Jordan Ayew est à présent un membre régulier du groupe professionnel olympien. Titularisé face à l’AC Ajaccio (2-0) samedi dernier lors de la 11e journée de Ligue 1 dans le nouveau schéma tactique mis en place par Didier Deschamps, un 4-4-2 à plat, première cette année, Jordan Ayew a rendu une copie d’ensemble plus que correcte, avec une passe décisive notamment pour… son frère André, d’une subtile aile de pigeon.

Rebelote contre le RC Lens (4-0) mardi dernier en Coupe de la Ligue, avec une nouvelle passe décisive, cette fois-ci pour Loïc Rémy, et, surtout, une frappe surpuissante qui s’est logée dans la lucarne d’un Kasraoui impuissant. Pour le plus grand plaisir de l’adjoint de Deschamps, Guy Stéphan, qui confirme sa nette progression dans le jeu : “Il est en confiance et ça s’exprime par des contrôles orientés et des dribles qu’il n’arrivait pas toujours à faire avant. Il a encore un peu de déchets dans son jeu mais il réussit beaucoup de choses : Il frappe au but, il marque, il se bagarre bien sur le terrain avec beaucoup de volume de jeu.

Le 4-4-2, une aubaine pour Jordan Ayew ?

De son côté, le jeune fils d’Abedi Pelé confirme justement qu’il est en train de s’affirmer au sein du groupe pro : “Ça fait maintenant un an et demi que je suis avec les pros et je ne vais donc pas dire à chaque fois que je suis jeune“, analyse-t-il au micro d’OM TV. Il faut que je joue comme je sais le faire, j’y arrive à l’entrainement alors pourquoi pas en match, c’est en train de payer alors j’espère que ça va continuer comme ça jusqu’à la fin de saison car je travaille beaucoup pour ça.” Encore un peu fou-fou sur le terrain avec notamment quelques gestes techniques inutiles, sa pugnacité associée à une frappe surpuissante pourraient faire des étincelles s’il continue à progresser et à simplifier son jeu dans les semaines à venir.

D’autant plus que le nouveau schéma tactique instauré par Didier Deschamps depuis deux matches semble lui sied à la perfection. Et le Basque compte bien appliquer son 4-4-2 à l’avenir comme il l’a expliqué en conférence de presse: “Je l’ai beaucoup utilisé à la Juve et à Monaco, c’est le plus rationnel pour occuper la largeur du terrain. Il y a aussi des risques mais quand tout le monde fait les efforts derrière et devant, ça offre beaucoup de disponibilité, du mouvement, des enchaînements et on se crée énormément d’occasions. ” Celui qui confie beaucoup parler à son père est en passe de franchir un cap. En concurrence avec André-Pierre Gignac, Jordan Ayew pourrait bien être le nouveau compère de Loïc Rémy sur le front de l’attaque. Et ainsi prouver que la lignée Ayew ne connaît par la crise à l’Olympique de Marseille…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)