Krasic et les rumeurs qui fusent à tout-va

Depuis quelques jours, Milos Krasic est parachuté aux quatre coins de l’Europe que ce soit à Manchester United ou encore au Borussia Dortmund. Le milieu de terrain a mis les choses au point par le biais du média Sport.

Milos Krasic

Un malaise palpable à Turin. Depuis l’arrivée de l’entraîneur Antonio Conte à la Juventus, Milos Krasic déchante clairement. En effet, le milieu de terrain n’a fait que six apparitions en Serie A et inscrit un but. Son temps de jeu dans le Calcio est d’environ 285 minutes et les choses ne devraient pas s’arranger pour lui durant les mois à venir. Récemment, les médias italiens faisaient état d’un intérêt de Manchester United et du Borussia Dortmund à son égard. Lors d’un entretien publié par le biais de Sport, l’international serbe s’est exprimé au sujet de son avenir. “Toutes ces rumeurs de transfert sont tout simplement absurdes et je ne veux pas perdre de temps à ce sujet”, a-t-il martelé.

En revanche, Milos Krasic a indiqué qu’il est enchanté que son nom soit associé à de telles écuries. “Les deux clubs mentionnés, Manchester United et le Borussia Dortmund, sont très importants. C’est un grand honneur d’être annoncé là-bas mais ni moi et mon manager n’avons été contactés”, a-t-il assuré. Même si pour l’heure l’ancien joueur du CSKA Moscou n’envisage pas de tourner le dos aux Bianconeri, il a reconnu aisément que sa situation n’est pas enviable. “Pour l’instant ça va mais si cela dure week-end après week-end (le fait de rester sur le banc), je devrais m’inquiéter sérieusement. Mais j’accepte les décisions de Conte qui veut faire tourner l’effectif. Je pense que dans un avenir proche, je pourrais avoir ma chance”.

Pas de précipitation(s) en vue

De son côté, l’agent Vlado Borozan tient le même discours que son client au sujet de ces rumeurs sans doute infondées. “Chaque semaine, il y a des histoires à propos de Krasic qui laissent entendre qu’il va quitter Turin. Ce dont il a besoin en ce moment, c’est d’un peu de paix. Pour l’instant, nous pouvons juste attendre de voir comment la situation va évoluer pour lui”, a-t-il précisé. Si durant les deux mois à venir Milos Krasic sent qu’il ne fait plus partie des plans de la Vieille Dame, nul doute qu’il n’hésitera pas à réclamer un bon de sortie. Mais nous n’en sommes pas encore là et de l’eau aura coulé sous les ponts jusqu’au 1er janvier 2012 !

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)