Lille but encore sur l’Inter

Lille s'est incliné sur la pelouse de l'Inter Milan (2-1) et ne maîtrise plus son destin pour une hypothétique qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Copier-coller. Le scénario du match aller c'est produit de nouveau. Lille a dominé cette équipe de l'Inter à la peine dans le championnat d'Italie, mais s'est finalement inclinée. La réaliste formation transalpine a trouvé la faille par deux fois, sur contre, par Samuel (19e) et Milito (65e).

Pourtant, comme à l'aller, le LOSC pouvait nourrir de légitimes espoirs avant le coup d'envoi. Invaincu en 13 déplacements, le champion de France en titre se rendait sur la pelouse d'une équipe intériste pitoyable à la maison depuis le coup d'envoi de la saison. Avant ce match, les Intéristes n'avaient gagné qu'une seule rencontre chez eux et restaient notamment sur une défaite contre la Juventus, samedi (2-3).

Mais les Lillois découvrent la Ligue des champions et sont très loin de l'expérience affichée par l'effectif des joueurs de Claudio Ranieri. Et à ce niveau, le talent individuel et la sérénité font la différence. Le 4-4-2 en losange, avec un duo d'attaque Zarate et Diego Milito alimenté par Sneijder, a fait exploser sur contre attaques le 4-3-3 trop joueur du Lille OSC, avec Jelen en pointe devant Hazard et Cole.

Nouvelle leçon de réalisme des Italiens

Après une belle occasion de part et d'autre et une possession lilloise, l'Inter trouve la faille sur un coup de pied arrêté. Un corner qui trouve la tête de Samuel (1-0, 19e). Le scénario devient alors limpide : Milan laisse le ballon à Lille, qui domine stérilement. A la pause, la sensation que revenir sera difficile habite les Nordistes.

Au retour des vestiaires, De Melo remplace Jelen à la pointe de l'attaque. Lille domine sur le plan de la possession, mais l'Inter se crée plusieurs occasions franches en contre. Milito vendange d'ailleurs deux d'entre elles, laissant l'espoir à ses adversaires. Mais ce qui devait arriver arrive : sur une belle percée de Zanetti, Milito trouve enfin la faille. Une très belle accélération, un très beau but… et le break (2-0, 65e). L'entrée de Payet en fin de match fera du bien et Tulio De Melo parviendra à réduire la marque dans les dernières minutes (2-1, 83e). Mais Lille perd une fois de plus contre l'Inter.

Avec deux points au compteur après quatre journées, Lille n'a toutefois pas encore tiré un trait sur la qualification pour les huitièmes de finale. Les deux dernières rencontres contres les équipes réputées les plus faibles de la poule, le CSKA Moscou et Trabzonspor, qui ont partagé les points ce soir (0-0), seront cruciales pour le LOSC, qui devra toutefois se montrer moins naïf et plus réaliste pour espérer une qualification miracle.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)