Exclu TM, Zanetti : “ne pas se laisser abattre” (1/2)

À 38 ans, l’Argentin Javier Zanetti est un monument du football. Fidèle capitaine de l’Inter de Milan depuis plus d’une dizaine d’années, ” Il Capitano ” revient pour TopMercato sur son début de saison, sa carrière à l’Inter, ses rêves, et sur les secrets de sa longévité. Entretien.

Javier Zanetti

Javier Zanetti, comment vous sentez-vous après un début de saison extrêmement compliqué avec l’Inter ?

Sur le plan personnel, je me sens bien physiquement. Mais je suis frustré par notre manque de réussite collective. On est dans une position délicate en Championnat (ndlr : 17ème au classement avec seulement 2 victoires en 9 matches) mais je suis convaincu que cette dynamique va s’inverser. On ne peut pas se laisser abattre, ce n’est pas une option pour des joueurs qui évoluent dans un très grand club comme l’Inter. Nous avons les joueurs et l’expérience pour remonter au classement. Ça va venir, il faut être patient.

Vous croyez donc encore au Scudetto?

Nous ne sommes qu’au premier tiers du Championnat, aucune prévision sur le prochain champion n’est réalisable. Beaucoup d’équipes jouent très bien, comme l’Udinese, Naples et la Juventus par exemple, mais nous avons encore toutes nos chances. Nous éliminer de la course au titre serait une grossière erreur.

Certains considèrent que votre équipe est vieille, presque en fin de cycle…

(Il coupe). Je ne suis pas d’accord avec ce constat. C’est sûr que nous avons des joueurs d’expérience et que je ne rajeunis pas la moyenne d’âge de l’équipe (sourire), mais le club investit depuis plusieurs mois sur des jeunes joueurs comme Ranocchia, Alvarez, Zarate et Coutinho. Nous sommes une équipe d’expérience, mais nous ne sommes pas une équipe de ” vieux “.

Vous effectuez actuellement votre 17ème saison au sein de l’Inter. Quel regard portez-vous sur votre carrière milanaise ?

Je suis très heureux de représenter une entité aussi forte et respectée que l’Internazionale depuis tant d’années. C’est un privilège de jouer dans ce club, dans cette institution du football mondial. Il y a eu des moments compliqués certes, mais les moments fabuleux que je vis dans ce club resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Je serai éternellement reconnaissant vis-à-vis de ce club.

Deuxième partie de l’interview demain, jeudi.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement