Kombouaré reste fort malgré la tempête

Dimanche, en clôture de la 14e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain recevra l’AS Nancy-Lorraine au Parc des Princes avec… Antoine Kombouaré à sa tête. Secoué depuis une dizaine de jours, le Kanak est sorti plus fort de cette difficile épreuve et compte bien s’accrocher à son poste.

Antoine Kombouaré

Que ce soit très clair, jamais je n’ai imaginé ne plus être l’entraineur du PSG.” Antoine Kombouaré, malgré le verbe haut et une certaine pugnacité dans ses propos, semblait d’une très grande sérénité en conférence de presse, au moment de parler de son avenir et des rumeurs persistantes annonçant l’arrivée plus que probable de Carlo Ancelotti, puis d’autres techniciens tous aussi réputés les uns que les autres.

Le sentiment du travail bien fait

Mais le Kanak le sait, le vent tourne pour le moment en sa faveur du côté de la capitale: “J’ai le sentiment, chiffres à l’appui, que l’on fait du très bon travail. On est premier, on a la meilleure défense, la deuxième meilleure attaque. Après le nul à Bordeaux, on n’était pas content. Mais on sortait d’une série de 7 matchs en 21 jours. Beaucoup de joueurs ne sont pas habitués à un tel rythme.

Soutenu par la quasi totalité du milieu que ce soit ses propres joueurs ou les entraîneurs, l’ancien entraîneur de Valenciennes ne voulait pas devenir le deuxième coach de l’histoire à être demis de ses fonctions alors qu’il occupait la tête de la Ligue 1 (Voir par ailleurs).

Amener Paris au titre en mai prochain

Sorti plus fort de cette tempête médiatico-extra-sportive, le Kanak s’est même payé le luxe de s’exprimer au sujet de son potentiel successeur, Carlo Ancelotti: “ Ancelotti est un mec qui a gagné la Ligue des champions, qui a tout gagné. Son palmarès parle pour lui. Moi demain quand je gagnerai la C1, on dira d’un autre gars qui est en place dans un club que je suis meilleur que lui… sur le papier ! C’est comme demain face à Nancy. On est favori, mais il faudra gagner le match.

S’il concède que “tout est possible dans le football“, Antoine Kombouaré n’a pas craqué dans la bataille des nerfs et a prouvé à Leonardo qu’il était bel et bien l’homme de la situation, celui qui devrait mener Paris jusqu’à la fin de la saison. Et pourquoi pas, vers un titre que le club de la capitale attend depuis dix-sept longues années…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement