Premier gros coup d’arrêt pour l’OL version Rémi Garde

Pour la première fois depuis 9 ans, l’Olympique Lyonnais ne devrait pas participer aux huitièmes de finale de la Ligue des champions après son très décevant match nul concédé à Gerland contre l’Ajax Amsterdam (0-0), mardi soir. Un premier gros coup d’arrêt…

Rémi Garde

La déception et l’amertume pouvaient se lire sur le visage de tous les joueurs et membres du staff de l’Olympique Lyonnais, au moment du coup de sifflet final, mardi soir, face à l’Ajax Amsterdam (0-0). Incapables de marquer ce but qui aurait tout changé dans l’optique de la qualification pour les huitièmes de finale de la C1, les Rhodaniens ont été trop attentistes défensivement et pas assez incisifs offensivement pour espérer remporter la rencontre. Au lieu de cela, l’OL pourrait être le grand absent de marque des huitièmes de finale de la Ligue des champions, chose que les Gones n’ont plus connu depuis la saison 2002/2003.

La fin de “l’effet Garde”

A l’issue de la rencontre, l’entraîneur Rémi Garde tentait de relativiser la situation : “Nous sommes déçus car nous ne sommes pas passé très loin de cette victoire en deuxième mi-temps. On voulait prendre le dessus physiquement ce n’est pas passé très loin. On s’accrochera pour gagner contre Zagreb.” Mais ce dernier savait qu’il allait passer par des périodes compliquées : “Un entraîneur se pose toujours des questions. Quand on gagnait, je me demandais pourquoi on gagnait. Aujourd’hui, je me demande pourquoi on ne gagne plus et pourquoi on n’a pas marqué ces buts. L’effet Rémi Garde, ce n’est pas moi qui l’aie créé. Je fais mon travail tous les jours comme je le fais depuis le début de saison. La saison est encore longue. On savait qu’on passerait par des moments difficiles.”

Avec un goal-average déficitaire, les joueurs de l’OL pensaient déjà à l’Europa League : “Ce match nul est une grosse déception. Nous avons laissé jouer l’Ajax. Nous avons un pied en Ligue Europa, il faudrait un miracle désormais pour continuer en Ligue des champions.” Et Garde n’est pas dupe, ce dernier sachant pertinemment qu’il faudrait “un petit miracle dans les deux matches pour qu’on rattrape ces nombreux buts d’écart dans notre goal-average général”.

Garde doit tout reconstruire

Indigents dans le jeu collectivement contre Rennes (1-2), les Lyonnais, en 4-4-2 pour l’occasion contre l’Ajax afin de faire de la place à Lisandro Lopez, n’ont guère été mieux face aux Amstellodamois. Trop d’imprécisions et de déchets techniques ont empêché l’OL de pouvoir prétendre à la victoire. Une nouvelle contre-performance, le quatrième match sans victoire en C1, le quatrième également de suite toutes compétitions confondues, qui sonne comme un coup d’arrêt à l’OL version Rémi Garde. Avec des moyens financiers certes limités cette saison et un effectif extrêmement rajeuni, Lyon a certainement montré les limites de sa politique sportive pour la saison 2011/2012 et n’est pas parvenu à remplir un des objectifs du club, ce qu’avait réalisé Claude Puel par le passé.

Ce reversement en Europa League pourrait également avoir un coup financier conséquent pour l’OL, le président Jean-Michel Aulas n’ayant certainement pas pensé une seule seconde que son club ne pouvait ne pas finir au minimum à la seconde place de ce groupe. Lyon va devoir à présent “se reconcentrer sur la Ligue 1” dixit Rémi Garde, qui a grillé ici un joker important. Aux Olympiens de vite rebondir pour que cette saison ne ressemble pas aux trois dernières passées, sans le moindre titre…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement