L’OM s’incline, les 8e attendront

L’OM, qui aurait pu se contenter d’un match nul à la maison contre l’Olympiakos ce soir grâce au succès des Gunners dans le même temps contre Dortmund, s’est incliné dans les dix dernières minutes de la rencontre (0-1), et voit sa qualification pour les 8èmes de finale de la C1 se compliquer grandement. Il faudra peut-être aller s’imposer en Allemagne dans quinze jours.

Marseille

L’Olympique de Marseille y était presque. Tandis que les Canonniers d’Arsenal d’Arsenal ont battu le Borussia Dortmund (2-1) dans le même temps, il suffisait d’un match nul aux Phocéens pour se qualifier pour les 8èmes de finale de la Ligue des champions. Mais à domicile ce mercredi soir, face à l’Olympiakos Le Pirée, l’adversaire le moins fort du groupe, l’Olympique de Marseille s’est incliné (0-1) dans les derniers instants de la rencontre. Si la qualification pour le reste de la compétition se complique, les hommes de Deschamps gardent néanmoins leur avenir entre leurs mains, et une rencontre gagnée dans deux semaines à Dortmund validerait leur billet.

Pour autant, le résultat de ce mercredi soir reste catastrophique. En première mi-temps, l’Olympique de Marseille est déjà plus en danger qu’il n’inquiète lui-même la formation grecque. Les joueurs de Didier Deschamps peinent à se procurer la moindre occasion, Mathieu Valbuena s’empale sur la défense adverse, ses partenaires ne lui offrant pas vraiment de possibilités, et Rémy manque l’une des rares occasions phocéennes. A l’inverse, l’équipe du Pirée procède en contre mais apporte relativement facilement le danger sur la cage gardée par Steve Mandanda. L’ancien Lillois Kévin Mirallas donne le tournis à la défense de l’OM, qui a également du mal à contrôler Djebbour, et le portier international français brille sur une parade réflexe qui sauve les siens. L’Olympique de Marseille a même cru encaisser l’ouverture du score sur une tête du Suédois Mellberg, à la réception d’un coup-franc, mais le but est refusé pour un hors-jeu bien présent. A la pause, on se dit presque que les Olympiens s’en sortent bien.

Mandanda finit par céder

Au retour des vestiaires, les Phocéens repartent à la fois avec de bien meilleures intentions offensives, et une défense encore plus à la rue. Si d’un côté Valbuena ou encore les frères Ayew se procurent des occasions intéressantes, de l’autre Mirallas fait toujours aussi mal à Diawara, qui est encore une fois sauvé par un Mandanda impeccable, quand ce n’est pas Djebbour qui élimine Traoré. A l’heure de jeu, Deschamps décide d’effectuer des changements pour tenter de faire tourner la partie en sa faveur, en remplaçant le cadet des frères Ayew par André-Pierre Gignac, mais aussi pour muscler son milieu défensivement, en faisant rentrer Stéphane Mbia en lieu et place de Cheyrou. Dans les minutes qui suivent, sur une belle action menée côté droit, Rémy parvient à centrer et trouve Alou Diarra à la réception, mais la tête à bout portant de l’ex joueur des Girondins de Bordeaux est parfaitement stoppée par le gardien de l’Olympiakos.

Dans le même temps, Didier Deschamps effectue son 3ème changement, et fait rentrer Lucho à la place de Valbuena. L’Argentin, comme les autres remplaçants phocéens, ne pèse pas sur le jeu à son entrée, alors qu’en face le coaching de l’entraîneur grec va s’avérer payant. Yeste, qui a remplacé Fuster, met un superbe extérieur du gauche pour servir Fetfatzidis, qui a lui remplacé Holebas, lequel trompe Mandanda d’une puissante frappe croisée (82e). L’OM, qui était qualifié pour les huitièmes de finale à 0-0, Arsenal menant sur son terrain contre le Borussia, se met grandement en danger avant la sixième journée et un déplacement très périlleux à Dortmund. Car dans les dernières minutes, Marseille tente le tout pour le tout mais ne trouve pas la faille, et s’incline à domicile (0-1) face à l’équipe la plus faible de sa poule. Presque acquise à dix minutes de la fin du match, la qualification pour les huitièmes de la Ligue des champions devient presque illusoire. Mais les Grecs ont mérité leur succès.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement