OM – PSG, les notes du match

L'OM a dominé le PSG de la tête et des épaules ce soir pour le dernier match de la 15e journée de L1, et s'impose sur un score sans appel (3-0). Les Marseillais ont livré une prestation de grande qualité, à l'opposé de celle du Paris Saint-Germain, invisible offensivement.

Les Tops

Amalfitano : 8 L'homme du match, à n'en pas douter. L'ancien joueur de Lorient a donné définitivement l'avantage à Marseille en inscrivant le 2ème but du match, celui du break, et délivré la passe décisive pour le 3ème. Sur l'ensemble des 90 minutes, Morgan Amalfitano a livré une prestation de haute volée, aussi bien offensivement qu'en phase défensive. Le milieu a peut-être gagné sa place dans le onze de Deschamps pour un moment, et démontré une belle entente avec Azpilicueta.

André Ayew : 7 L'aîné des frangins n'a pas démarré la rencontre pied au plancher, mais est largement monté en régime. Comme Amalfitano, son pendant sur le côté droit, André Ayew a montré une belle entente avec son latéral, Jérémy Morel. Dans la réussite collective de l'équipe, l'ailier gauche a conclu la fête de la tête.

Rémy : 7 Dommage qu'il n'ait joué qu'une demi-heure ! Parce qu'en 30 minutes, l'international tricolore a ouvert le score d'une superbe tête, et plus frappé au but que n'importe quel autre joueur sur le terrain lors des 90 minutes. Rémy a mis l'Olympique de Marseille sur les bons rails.

Ils ont fait le job

Azpilicueta : 6,5 L'arrière droit espagnol a assurément effectué l'un de ses meilleurs matchs depuis son arrivée à Marseille. Impeccable défensivement, Azpi a sans cesse apporté son soutien à Amalfitano, et délivré une merveille de centre pour Rémy sur l'ouverture du score. Azpilicueta-Amalfitano, un duo à revoir.

Jordan Ayew : 6 Le cadet des frangins a fait une bonne entrée. S'il n'était pas facile de remplacer Rémy, buteur blessé, dès la 30e minute dans un Classique contre Paris, Jordan Ayew s'est offert un petit festival de dribbles dans la défense parisienne, puis une passe décisive capitale sur le deuxième but.

Le reste de l'équipe marseillaise : 6 Difficile de ne pas féliciter l'ensemble des joueurs marseillais sur le terrain. Si la défense centrale et Steve Mandanda n'ont pas véritablement eu à s'employer, Morel a livré une très bonne prestation, comme le duo Alou Diarra-Stéphane Mbia à la récupération, et même Lucho. L'Argentin n'a pas brillé en phase offensive mais a apporté en défense, et n'a pas dénoté par rapport à ses partenaires.

Les Flops

Lugano : 3 La pire prestation de la soirée, probablement. Diego Lugano a manqué toutes ses relances, a commis des fautes stupides, et est coupable sur tous les buts ou presque. C'est à lui de marquer Rémy sur le 1er, il ne sort pas assez vite sur Amalfitano sur le deuxième, et est encore une fois absent de la tête sur la troisième et dernière réalisation.

Pastore : 3 Ce n'était pas la soirée des Sud-Américains au Paris Saint-Germain ! Comme Lugano, Pastore a été en dessous de tout. Pour preuve, l'Argentin est sorti au bout d'une heure de jeu pour la 1ère fois de la saison. A l'image de ses dernières sorties, le meneur de jeu a été totalement transparent, a raté la moitié de ses passes, a joué sans cesse dans le mauvais rythme, et n'a pas frappé une seule fois au but.

Ménez, Gameiro, Nenê : 4 Tout le secteur offensif parisien a été à la rue. Canal + ne s'y est pas trompé en les appelant “Les 4 Apathiques“. Aucune frappe cadrée dans l'ensemble de la partie, un Ménez toujours aussi individualiste, un Gameiro qui n'est pas coupable mais ne reçoit aucun ballon, fait des appels dans le vide. Nenê a fait à peine mieux.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement