Féret, une sacrée revanche sur le destin

Transféré cet été en provenance de l’AS Nancy-Lorraine, le milieu de terrain Julien Féret a retrouvé son club formateur, le Stade Rennais. Auteur d’un doublé contre Evian-Thonon-Gaillard, le joueur de 29 ans a prouvé qu’il pouvait s’imposer dans un club qui l’avait pourtant délaissé.

Julien Féret

Tout vient à point qui sait attendre, quitte à devoir traverser des sentiers sinueux avant de retrouver le droit chemin. Formé au Stade Rennais et considéré comme un élément prometteur lorsqu’il était avec l’équipe réserve bretonne, Julien Féret n’a jamais eu l’opportunité d’évoluer avec l’équipe professionnelle. Aussi, après avoir été invité à se trouver un autre club, Julien Féret a pris son baluchon direction les quatre coins de la France. Cherbourg en National, Reims en Ligue 2 puis Nancy en Ligue 1, le natif de Saint-Brieuc a pas mal bourlingué avant de retrouver sa Bretagne natale.

Récitant inlassablement ses gammes au Stade Marcel-Picot trois saisons durant, le joueur de 29 ans a finalement attiré l’oeil de Pierre Dréossi, manager général de Rennes, et de Frédéric Antonetti, entraîneur. Un pari que le joueur a jugé “risqué” en conférence de presse, arguant que “c’est toujours compliqué de voir une situation comme celle-là, c’est arrivé à peu de joueurs”. “Mais j’ai pris cette décision en étant convaincu que c’était la bonne. J’avais cette envie de continuer à progresser. Le Stade Rennais n’était peut-être pas le choix le plus facile à faire parce que c’était un club qui ne m’avait pas conservé”, a-t-il concédé avec le recul, sans amertume. “Mais les quatre premiers mois me donnent pas mal de satisfactions et me confortent dans l’idée que j’ai fait un bon choix.”

Auteur d’un doublé le week-end passé au Stade de la Route de Lorient contre Evian (3-1), Julien Féret devrait être titularisé en Ligue Europa mercredi pour la réception des Italiens de l’Udinese dans une rencontre où les Bretons joueront leur va-tout. Mais si son milieu de terrain évolue au niveau qui a été le sien samedi dernier et plus généralement depuis le début de la saison (sept buts toutes compétitions confondues), Rennes peut espérer mettre le club du Frioul, troisième de Serie A, en difficulté.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement