Rennes et l’Europa League, c’est fini !

Rennes, passif, n’a pu faire mieux qu’un match nul au Stade de la Route de Lorient contre l’Udinese (0-0). Un résultat synonyme d’élimination pour les hommes de Frédéric Antonetti qui quittent donc la compétition par la petite porte.

Frédéric Antonetti

Michel Platini, le président de l’UEFA, était présent dans les tribunes du Stade de la Route de Lorient ce soir pour assister à la piteuse prestation du Stade Rennais, éliminé sans panache de l’Europa League après un match compliqué contre l’Udinese (0-0). Que dire de la 1ère mi-temps des Rouge et Noir ‘ Malgré une composition portée vers l’offensive avec un 4-4-2 en losange, les joueurs de Frédéric Antonetti ont été incapables de se créer des occasions. Jugés “trop timides” par le coach corse, les Bretons n’ont pas existé lors de la première période, avec trois occasions chaudes pour l’actuel 3ème de Serie A, l’Udinese.

Sur un ballon en profondeur d’abord, Boye gérait mal le cuir qui se retrouvait dans les pieds d’Antonio Floro Flores. Mais, heureusement pour les hommes de Frédéric Antonetti, celui-ci n’avait pas l’efficacité d’Antonio di Natale et envoyait sa tentative sur le poteau de Benoît Costil (12e). Un gardien breton vigilant qui détournait une belle frappe de Fabbrini consécutive à une belle action collective du club du Frioul (26e). Celui ne pouvait rien faire cette fois sur la frappe de Badou, qui voyait malheureusement pour Udine sa tentative flirter avec le montant rennais. Les locaux pouvaient être satisfaits d’entrer à la pause sans avoir encaissé de but tant les protégés de Francesco Guidolin avait mené d’une main de maître les 45 premières minutes.

Rennes se révolte, pour rien

La seconde mi-temps voyait des Rennais bien plus entreprenants, certainement secoués par leur entraineur. Hadji (52e) puis Pajot (57e) se procuraient ainsi de belles occasions coup sur coup mais aucune des deux tentatives n’était cadrée au grand dam d’un Handanovic qui s’ennuyait ferme depuis le début de la rencontre dans ses cages. Ce dernier devait en effet attendre la 75e minute pour être mis à contribution par Pitroipa, auteur d’une magnifique talonnade pour lui-même qui mystifiait Benatia d’un petit pont, enchainée d’un tir puissant bien détourné par le portier slovaque.

Pour sa part, l’Udinese répliquait par l’intermédiaire de Basta, entré en jeu, qui décochait une frappe puissante dégagée par Costil (69e). Un Costil qui évitait le pire pour les Bretons en toute fin de rencontre après une tête de Pinzi (88e). Et sur la seule erreur du match de Handanovic, les Bretons ne parvenaient pas à la concrétiser en but (90e). Un match nul qui enterre donc définitivement les espoirs de qualification de Rennais trop tendre pendant cette phase de groupe où le manque d’expérience aura été un des facteurs majeurs de leur échec.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement