Gignac, c’est encore grave

Le sort a vraisemblablement décidé de s’acharner sur André-Pierre Gignac. Réintégré dans le groupe par Didier Deschamps pour affronter le SM Caen (1-2), l’avant-centre de l’Olympique de Marseille a de nouveau rechuté face aux Bas-Normands, souffrant des adducteurs.

André-Pierre Gignac

Faute avouée, à demi pardonnée. Ce vieil adage, André-Pierre Gignac en a profité cette semaine. Ecarté du groupe professionnel par Didier Deschamps après une vive altercation (Voir par ailleurs) à quelques jours du Clasico contre le Paris Saint-Germain (3-0), le Martégal avait été réintégré par le président Vincent Labrune mais aussi par le staff dirigeant olympien, après avoir reçu les excuses de l’ancien Toulousain. Signe que l’apaisement était de mise, André-Pierre Gignac faisait partie du groupe qui se rendait vendredi soir au stade Michel-d’Ornano contre le SM Caen.

Entré à la 78e minute de jeu alors que l’OM menait à la marque (1-2), l’avant-centre international français a dû quitter ses petits camarades quelques minutes après, la faute à une vive douleur aux adducteurs. “C’est problématique pour Gignac parce qu’il a eu très, très mal. Il faudra voir après les examens, il a ressenti une très forte douleur au pubis et aux adducteurs“, avait ainsi déclaré Didier Deschamps à l’issue de la rencontre. Et la – mauvaise – nouvelle est tombée ce samedi. Selon les informations de la radio RMC, André-Pierre Gignac souffrirait “d’une lésion de rupture de l’adducteur gauche“, celui qui n’avait pas été opéré cet été.

Absent pour une durée d’environ 2 mois, André-Pierre Gignac ne devrait donc pas refouler les pelouses de la Ligue 1 avant le mois de février. Une absence préjudiciable pour l’OM qui va perdre les deux frères Ayew en janvier prochain avec la Coupe d’Afrique des Nations. Une blessure qui devrait donc contraindre l’OM à chercher à se renforcer offensivement avec le recrutement d’un avant-centre supplémentaire. De plus, André-Pierre Gignac, out, ne devrait pas pouvoir être prêté ou transfert lors de la fenêtre du mercato hivernal alors que des clubs allemands et anglais s’intéressaient à lui. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement