Rennes rate son virage sud

Frédéric Antonetti, qui avait quitté Nice pour Rennes, s'est incliné avec les Bretons au Stade du Ray ce samedi soir (2-0). C'est en revanche la première victoire pour le nouvel entraîneur des Aiglons, René Marsiglia.

Nice s'est rappelé aux bons souvenirs de Frédéric Antonetti. Alors qu'il retrouvait son ancien club avec Rennes ce soir, au Stade du Ray, l'entraîneur corse est reparti avec une défaite à laquelle il ne s'attendait sûrement pas. Sur une faute de Benoît Costil dans sa surface, rennes s'est incliné une 1ère fois sur un penalty transformé par Monzon (15e), et commençait on ne peut plus mal sa partie. Mais avant la mi-temps, les Aiglons parvenaient à doubler la mise, cette fois grâce à Civelli (35e), rejoignant ainsi les vestiaires avec un avantage confortable. Dès le début de la seconde mi-temps, les Rouge et Noir ont été réduits à dix suite à l'exclusion de Boye (46e) et n'ont jamais pu revenir dans la partie. Ce revers marque un coup d'arrêt pour les Bretons, qui restaient sur deux victoires consécutives et pouvaient, comme Lille, passer provisoirement devant le PSG ce samedi soir. En attendant le choc entre Lyon et Toulouse ce soir (21 heures) dont l'éventuel vainqueur doublerait Rennes au tableau, les joueurs d'Antonetti conservent leur 4ème rang. Quant aux Niçois, s'ils ne quittent pas la zone rouge ce samedi soir, ils se rapprochent tout de même des premiers non-relégables, et offrent surtout à leur nouvel entraîneur, René Marsiglia, sa première victoire à la tête de l'équipe.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement