L’efficacité selon l’OL

L'OL a pris le meilleur sur Toulouse (3-2), ce dimanche, pour le dernier match de la 16e journée de L1. Sans être transcendant dans le jeu, l'Olympique Lyonnais s'est montré très réaliste pour trouver la faille grâce à Koné (38e) et Ederson (52e), avant de se faire peur en concédant deux buts tandis que Lisandro semblait avoir assuré le succès des siens sur penalty (66e). Les Lyonnais reviennent au pied du podium grâce à cette victoire.

Les regrets seront pour le Toulouse Football Club ce soir. Guère mis en danger par l'OL, Toulouse s'est pourtant incliné au Stade de Gerland. La faute à une équipe lyonnaise diablement efficace. C'est bien simple : les Gones ont marqué sur leurs premières tentatives cadrées dans chaque mi-temps. C'est tout d'abord Koné, remplaçant au pied levé de Lovren, blessé pendant l'échauffement, qui reprenait de la tête un coup franc lointain de Källström pour ouvrir la marque (38e, 1-0).

Puis Ederson, préféré à Goucuff mais assez transparent jusque là, doublait la mise sur une superbe frappe enroulée du gauche, loin d'être son meilleur pied (52e, 2-0). L'OL, sans briller, pensait même plier définitivement l'affaire quand Lisandro transformait un penalty qu'il était allé lui-même chercher (66e sp, 3-0). Mis à part une frappe trop enlevée de Bastos (24e), Lyon n'avait pas vraiment emballé Gerland et faisait preuve d'une incroyable efficacité pour se diriger vers un succès tranquille.

Réveil tardif pour le TFC


C'était sans compter sur une équipe du Toulouse Football Club loin de baisser les bras malgré un retard de trois buts. Plus conquérants à la récupération, les joueurs d'Alain Casanova avaient notamment mis une pression d'enfer à l'OL au retour des vestiaires, à l'image de ce poteau trouvé par Tabanou (49e), avant de voir les locaux faire le trou. Un éclair de génie de Bülüt, qui avait remplacé Rivière, blessé dès la demi-heure de jeu, permettait à Toulouse de revenir dans le match (68e). Le 1er but du TFC à l'extérieur depuis le 21 septembre. Puis M. Ennjimi accordait un second penalty après une faute de Cris. Sissoko se chargeait de relancer totalement les siens en trompant Lloris (75e sp, 3-2).

Bousculé après s'être vu peut-être trop rapidement arrivé, Lyon retrouvait sa solidité et faisait le dos rond pour conserver ce précieux succès, se payant même le luxe de se montrer dangereux par Gomis (89e) ou Fofana (90e), sans parvenir à aggraver le score. Interrogé à la fin de la rencontre par Canal +, Rémi Garde préférait retenir “la victoire” et la “bonne prestation” d'ensemble de sa formation, ne voulant pas s'attarder sur les deux buts encaissés. Tout comme Montpellier, le Paris Saint-Germain et Lille, qui le précèdent au tableau dorénavant, L'OL s'est imposé et se retrouve à l'affût, à deux points du podium.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)