Lille a son destin en main

Après des débuts mitigés, les Dogues doivent l’emporter face à Trabzonspor lors de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions pour atteindre les 8e de finale pour la deuxième fois de leur histoire. Une tâche loin d’être insurmontable.

Eden Hazard

“Quelque part, on ne devrait plus être dans la compétition, on pourrait jouer pour la Ligue Europa et on se retrouve à jouer pour les huitièmes de C1… Donc, il faut se lâcher, jouer notre jeu.” Interrogé dans les colonnes de la Voix des Sports, Rudi Garcia est réaliste et à la fois plein d’espoirs avant la réception de Trabzonspor. Le technicien lillois sait que son équipe revient de loin à l’heure d’aborder ce rendez-vous européen crucial. Deux matchs nuls rageants après avoir mené deux fois au score contre les Turcs (1-1) et le CSKA Moscou (2-2), et deux revers contre l’Inter Milan (0-1, 1-2) avaient sérieusement compromis les chances de qualifications des Dogues. Totalement relancés après leur succès en Russie il y a deux semaines (0-2), les Lillois ont leur destin entre les mains avant cette dernière journée. Troisièmes de leur groupe, il leur faut désormais obligatoirement s’imposer devant Trabzonspor pour accompagner l’Inter Milan en 8e de finale. Un stade qu’ils avaient atteint en 2006-2007 avant d’être éliminés par Manchester United (0-1, 0-1).

Les champions de France ont bien préparé cette rencontre en confortant leur place sur le podium en L1 en s’imposant à Ajaccio (2-3), grâce à un penalty de Hazard. L’international belge sera une fois encore l’un des atouts majeurs du LOSC face à un adversaire qui devrait bétonner au Stadium.” C’est une équipe solide, physique”, a expliqué Garcia au sujet des Turcs reconnaissant toutefois que son équipe avait rarement “été mis en danger” lors du match aller “sur un terrain indigne de la C1”. “On verra, on espère que sur une pelouse comme la nôtre on pourra encore mieux s’exprimer”, a-t-il ajouté. Tulio de Melo, blessé, et David Rozehnal, suspendu, manqueront à l’appel pour le LOSC, alors que Benoît Pedretti et Idrissa Gueye sont incertains.

Autre élément qui pourrait décupler la motivation des Lillois : la diffusion de la rencontre en clair sur TF1. Une première cette saison, qui intervient lors de la 6e et dernière journée… “C’est intéressant pour le club, mais nous, passer sur TF1…, a expliqué Garcia à ce sujet, préférant que ses joueurs restent concentrés sur le terrain. Ce qu’on veut, en revanche, c’est surtout que les gens puissent nous voir. A Moscou, on n’a pas été visibles, je l’ai déjà dit et je le répète. Après, je l’ai dit aux joueurs, parce qu’on en a parlé avec les “sages”, il faut qu’on se concentre sur nous et qu’on ne se perde pas dans ces thèmes-là, être sur TF1 ou pas…” Le LOSC serait toutefois bien inspiré de donner raison à la chaîne d’avoir choisi cette rencontre, avec à la clé une qualification…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement