Valbuena, le “Super sub” de l’OM

Remplaçant au Signal Iduna Park contre le Borussia Dortmund, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille Mathieu Valbuena a libéré les 2500 supporters marseillais présents en Allemagne, mardi soir, d’un but salvateur, permettant aux Olympiens d’arracher leur qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Mathieu Valbuena

Nom de Zeus ! Mathieu Valbuena est décidément un homme de coups. Comment ne pas faire l’analogie entre le 5 octobre 2007 où, dans un Anfield comble, le milieu de poche de l’OM, alors méconnu à l’époque, avait permis à l’équipe entraînée par Eric Gerets à l’époque de remporter un succès de prestige face à Liverpool (0-1) d’une frappe venue d’ailleurs. Quatre ans plus tard, un peu plus à l’est du Vieux Continent, dans un stade tout aussi mythique, le Signal Iduna Park, il a refait le coup. Mais cette fois-ci, ce coup vaut son pesant de cacahuètes, environ 13 millions d’euros ! Entré à la 74e minute en lieu et place de Loïc Rémy alors que l’OM était mené 2-1 par des Borussen sûrs de leur fait, l’international français a encore sorti de sa poche une frappe dont lui seul à le secret.

Après l’égalisation d’André Ayew sur corner (85e), “Petit Vélo” a fait dérailler à lui seul la chaine pourtant bien huilée des Allemands. D’un enchaînement râteau – feinte de corps, Valbuena s’est défait de la défense outre-Rhin pour catapulter le cuir sous la barre d’un Roman Weidenfeller impuissant en dépit du soutien de la Südtribune (87e). Un but qui vaut donc de l’or pour Marseille, premier club à s’imposer au Borussia dans toute l’histoire du football français, mais qui permet surtout la qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, les Olympiens terminant deuxièmes derrière Arsenal.

Cantonné au banc de touche de l’Olympique de Marseille depuis plusieurs semaines du fait de 4-4-2 voulu par Didier Deschamps et, surtout, de l’éclosion de Morgan Amalfitano, “Petit Vélo” a rongé son frein durant toute cette difficile période sans piper mot, attendant bien patiemment son heure. D’où l’énorme joie de ce dernier à l’issue de la rencontre au micro de Canal Plus : “On a eu des couilles. En étant menés 2-0, ce but de Loïc Rémy nous a fait du bien et nous a reboostés. Après, on savait qu’on aurait des opportunités. Bravo à tout le groupe, parce que c’est énorme ce qu’on a fait.” Un but qui pourrait totalement relancer Mathieu Valbuena dans le onze marseillais, en lieu et place d’un Lucho Gonzalez une nouvelle fois très décevant. Ou quand Didier Deschamps va de nouveau redécouvrir les problèmes de riche. Un retour vers le futur, en somme.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement