Exclu-Butin : “Pas de bons moments pour prendre le PSG”

Le FC Sochaux affronte ce samedi, à 19 heures, le Paris Saint-Germain dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1. Sport.fr a recueilli en exclusivité les impressions du Sochalien Edouard Butin au sujet du FCM mais aussi du Paris Saint-Germain.

Edouard Butin

Sport.fr : Edouard Butin, comment jugez-vous votre début de saison d’un point de vue personnel ?

Edouard Butin : Je suis assez content. J’arrive à enchaîner les matchs, ce qui est une nouveauté pour moi. J’ai souvent été embêté par des petits pépins physiques ces dernières saisons. J’ai inscrit trois buts assez rapidement dans une position d’attaquant. Ensuite je suis passé à un nouveau rôle de milieu gauche ou droit, donc il m’a fallu une petite période d’adaptation. J’avais un peu d’appréhension car je pensais ne pas savoir défendre, mais je me suis rendu compte que ce n’était pas le cas. Dans l’ensemble je suis assez content, le coach aussi je pense, donc ça se passe plutôt bien. Le bilan est positif.

Sochaux n’a pas confirmé son joli succès contre Lyon (2-1, 6 novembre) et reste sur trois matchs sans victoire…

C’est notre problème cette année. On est très irrégulier. On est capable de très belles choses, mais à côté de ça on peut faire n’importe quoi aussi. Pourquoi, je ne sais pas. Je pense que c’est surtout au niveau de l’état d’esprit. On essaie de faire ce qu’il faut pour y remédier. C’est compliqué. On sait que ça vient de nous, on fait les efforts, mais malheureusement, ça ne marche pas toujours.

Les états d’âmes de Modibo Maïga et Kevin Anin, ou les rumeurs de transfert concernant Marvin Martin et Ryad Boudebouz ont-ils pu perturber le groupe ?

C’est totalement derrière. On en a peut-être un peu parlé entre nous, seulement au début. On est vite passé à autre chose. Ca fait encore du bruit dans la presse mais dans les vestiaires on en parle plus. On avait qu’une envie, c’était qu’il revienne avec nous. Maintenant c’est le cas, ils s’investissent dans le projet, il n’y a pas de problème. Perturber le groupe, je ne sais. Après, il faut demander aux joueurs concernés. Mais franchement, je ne pense pas. On en parle pas. Sur le terrain, ils donnent toujours le maximum. Ça arrive d’être moins bon. Ce n’est pas forcément lié à tout ça.

Le PSG, un peu dans le creux de la vague


Samedi, Sochaux reçoit le PSG. Comment abordez-vous cette rencontre ?

On ne va pas dire qu’on l’aborde sans pression, car il y a des points à prendre. Vu le recrutement qu’ils ont fait, ils sont quasiment donnés champions dès cet hiver… Ce sera un match de gala. Contre les gros on a souvent bien réussi, j’espère que ça continuer. Il ne faudra pas oublier de jouer et être costaud.

Qu’est-ce que vous pensez de cette équipe du PSG ?

Au niveau du jeu, je ne vais pas dire que c’est exceptionnel. Mais ils ont tellement d’individualités qu’à tout moment ils peuvent s’en sortir par un dribble, un joueur qui fait la différence. On l’a vu avec Nenê ou Ménez contre Auxerre le week-end dernier. Ils ont tellement de qualité à chaque poste qu’il faut faire attention : quand on pense qu’ils sont moins biens, il y a toujours un joueur qui fait quelque chose à part et qui arrive à sauver son équipe..

Même après après son succès contre Auxerre, le PSG est encore convalescent après avoir traversé une période difficile…

Je ne sais pas s’il y a un bon moment pour les prendre. Mais c’est vrai qu’ils sont peut-être dans le creux de la vague en ce moment. Ils ont une période un peu plus compliquée. Cela les a peut-être un peu plus soudé entre eux. Ils sont peut-être un peu moins bien, mais il ne faut pas se focaliser là-dessus. Dans un bon jour, avec tout le monde impliqué, on est capable de battre tout le monde. Il faudra de l’engagement, de la détermination. Il faudra bien jouer les quelques coups qu’on aura. Après, c’est compliqué, on le sait.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)