Retour sur terre pour Montpellier

Montpellier battu à Valenciennes (1-0), Rennes en échec à la maison contre Brest (1-1), les challengers pour le titre ont souffert, samedi. Le point sur les six premières rencontres de la 17e journée de L1.

Coup d'arrêt pour Montpellier. Le club héraultais reste leader mais ne possède plus le moindre point d'avance sur le Paris Saint-Germain après une défaite à Valenciennes (1-0). L'unique but de la rencontre a été inscrit par Kadir à la 46e minute. Montpellier, qui restait sur trois succès de suite face à Marseille, Sochaux et Lorient, n'a jamais été dans le rythme de ce match. Symbole de ce non match, la sortie prématurée de Belhanda dès la 54e minute de jeu. La victoire du Paris Saint-Germain à Sochaux, 0-1 (voir par ailleurs)resserre les positions en tête. Montpellier et Paris comptent tous deux 36 points, 11 victoires, 3 nuls et 3 défaites. Seul le goalaverage reste, de peu, en faveur des joueurs de René Girard.

Toulouse revient sur Rennes

Les Rouge et Noir ont souffert tout autant contre Brest, dans un derby qui a tenu ses promesses en terme d'émotion. Nolan Roux a en effet ouvert le score pour les visiteurs en reprenant une belle frappe de Grougi repoussé par les montants de Costil (16e). Rennes égalise sur une tête de Danze (30e) et sauve l'honneur dans ce Celtico… mais perd de précieux points dans sa course pour le haut de tableau. Rennes reste en particulier derrière Lyon et Lille, qui ne jouent que dimanche.

Autre oustider chahuté ce samedi, mais finalement victorieux, Toulouse. Le Toulouse Football Club a arraché la victoire sur son terrain à la dernière minute face au nouveau pensionnaire du championnat, Evian (2-1). Sissoko avait ouvert la marque (25e). Mais Wass avait égalisé en début de seconde mi-temps (50e). Sur une combinaison sur coup franc, à la 90e minute, Bulut est à la conclusion pour le but de la victoire. Toulouse revient à hauteur de Rennes.

Saint-Etienne, qui s'est imposé face à Caen (2-0), réalise également une bonne opération. Nicolita a ouvert la marque pour les Stéphanois dès la dixième minute. Sako double la mise à la 73e. Précisons que les Normands ont évolué en infériorité numérique tout au long de la 2ème période après l'expulsion de Nabab.

Dans la lutte pour le bas de tableau, joli coup d'Ajaccio qui a obtenu un match nul à Nancy (2-2). Bakar avait pourtant ouvert précocement la marque pour les Lorrains (12e). Mais Andre Luiz a remis les Corses dans le match en marquant contre son camp (34e). En deuxième période, Cavalli a donné l'avantage à l'ACA (73e) d'une superbe frappe en pleine lucarne. Et c'est finalement Niculae qui a égalisé dans le temps additionnel (92e).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)