Le Tottenham Hotspur prend une “touche” froide

Tottenham, qui restait sur dix victoires et un résultat nul lors des onze dernières journées de championnat, s’est incliné ce dimanche sur la pelouse de Stoke (2-1). Sans leur si redouté lanceur Rory Delap, les joueurs de Stoke ont tout de même marqué consécutivement à deux touches et mettent fin à la sensationnelle série du Hotspur, tout de même désavantagé par des grossières erreurs d’arbitrage.

Harry Redknapp

Fin de série pour Tottenham. Le Hotspur, qui restait sur un magnifique enchaînement de dix victoires et un résultat nul lors des onze dernières journées du championnat anglais, a fini par chuter ce dimanche sur le terrain de Stoke (2-1). Pris à la gorge dès les premières minutes de la partie, les joueurs d’Harry Redknapp ont très vite encaissé l’ouverture du score, sur un “classique” de Stoke. Réputés pour leurs longues touches souvent décisives, les locaux étaient ce dimanche privés de leur habituelle rampe de lancement, Rory Delap, mais celui-ci a trouvé un remplaçant de choix. A la treizième minute, Shotton se charge de la touche côté droit, qui ne trouve pas directement preneur, mais le ballon lui revient pour un centre qui atterrit sur Crouch, lequel sert Etherington qui trompe Friedel. Peu avant la mi-temps, Shotton remet ça mais cette fois le but arrive bien plus vite après la touche, une nouvelle fois par Etherington (43e). Au retour des vestiaires, Redknapp remplace Assou-Ekoto par Bassong et Lennon par Defoe, des changements qui font leur petit effet.

Tottenham se reprend en 2ème période, et c’est logiquement que Modric provoque un penalty dans la surface de Stoke, victime d’une faute sur un passement de jambe. Emmanuel Adebayor s’en charge (62e), et relance complètement les siens. C’est alors que va débuter la période d’arbitrage largement défavorable aux Spurs. Dès la 66e minute, sur un coup de pied arrêté, Younès Kaboul, titulaire en défense centrale associé à William Gallas, est clairement déséquilibré en l’air par Ryan Shawcross, mais l’arbitre ne siffle pas. Moins de dix minutes plus tard, le défenseur français encore lui frappe au but, et le même Shawcross arrête la frappe du coude, mais le corps arbitral ne voit toujours rien. Dans la continuité, Adebayor marque un but refusé pour un hors-jeu absolument inexistant. A la 82e, Kaboul qui a déjà écopé d’un carton jaune pour avoir trop ouvertement réclamé un penalty quelques minutes plus tôt, hérite du second et laisse ses partenaires en infériorité numérique. A dix contre onze, Tottenham n’y arrive pas, et doit concéder sa première défaite depuis le 28 août dernier. Au tableau, les Spurs restent à cinq unités de Man. United, le dauphin de Man. City, mais possèdent toujours un match en retard à jouer. Encore une fois, Stoke City assume son statut de destructeur de favoris, même s’il doit grandement son succès à l’arbitre de la partie. Et à ses touches légendaires.

Un peu plus tôt dans l’après-midi, Sunderland est revenu de très loin pour l’emporter devant son public contre Blackburn (2-1). Car ce sont les Rovers qui ont ouvert le score, grâce à Vukcevic (17e), et mené pendant quasiment toute la rencontre. Les Black Cats ne sont parvenus à égaliser qu’à la 84e, sur une frappe magistrale de Vaughan des 25 mètres, avant de l’emporter dans les arrêts de jeu grâce à un très beau coup-franc de Larsson. Dans ce duel de (très) mal classés, Sunderland s’en sort bien, et s’éloigne de la zone de relégation, tandis que Blackburn y reste bien enfoncé, avec une inquiétante 19e place.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)