Le PSG peut-il y croire ?

S’il n’a plus son destin entre les mains, le Paris Saint-Germain refuse de se voir éliminer de la Ligue Europa avant les ultimes rencontres de ce mercredi. A égalité de points avec Salzburg, mais derrière les Autrichiens à la différence de buts particulière, le club de la capitale peut toujours espérer obtenir un meilleur résultat sur sa pelouse face à l’Athletic Bilbao que le Red Bull en déplacement à Bratislava.

Mamadou Sakho

Si Marseille et Lyon ont eu droit à leur miracle, pourquoi pas le Paris Saint-Germain ? Comme ses deux homologues français en Ligue des champions la semaine passée, le PSG est dans une situation défavorable pour se sortir de la phase de poules de la Ligue Europa. Avant la dernière rencontre de ce mercredi (19h), le club de la capitale est troisième de son groupe, derrière un Athletic Bilbao invaincu et déjà assuré de terminer premier, et un Red Bull Salzburg qui compte autant de points que Paris (7), mais possède une différence de buts particulière avantageuse. Pour atteindre les 16e de finale de la C3, les hommes d’Antoine Kombouaré ont donc eux aussi besoin d’un petit miracle, car ils n’ont pas leur destin entre les mains. Le Red Bull Salzburg ne doit absolument pas gagner sur la pelouse du Slovan Bratislava, dernier du groupe et déjà éliminé, et prendre obligatoirement moins de points que le PSG, qui reçoit Bilbao dans le même temps.

Pour mettre toutes les chances de son côté, le Paris Saint-Germain de Nenê doit l’emporter face aux Basques. “On doit d’abord gagner le match”, indique ainsi le milieu de terrain brésilien. “On avait tout en main, on a déconné à Salzburg. Ça serait vraiment dommage de sortir car c’est une belle compétition. Je serais trop triste, mais je n’y pense pas encore. Il reste de l’espoir. Si on a un peu de chance, on verra si on peut se qualifier…” La Ligue Europa était en effet l’un des objectifs majeurs des Qataris lors du rachat du club, et ceux-ci verraient l’élimination dès la phase de poules comme une grosse désillusion. “La Coupe d’Europe fait toujours partie de nos objectifs”, rappelle un Antoine Kombouaré qui se refuse à tout fatalisme. “C’est vrai qu’on n’a plus notre destin en main, mais on attend un p’tit coup de pouce du destin…”

Ce destin, il faut bien le provoquer un petit peu. Dans son dernier espoir de qualification, le Paris Saint-Germain a l’avantage de rencontrer un Athletic Bilbao déjà assuré de sa première place, et que l’entraîneur Marcelo Bielsa va faire tourner ce mercredi soir au Parc des Princes. Six à sept titulaires habituels devraient être laissés au repos, parmi lesquels les deux internationaux espagnols Fernando Llorente et Javi Martinez. De son côté, Kombouaré promet d’aligner “la meilleure équipe possible”, et devrait titulariser Kévin Gameiro en pointe à la place de Mevlut Erding, mais laisser Salvatore Sirigu sur le banc, tout comme Jérémy Ménez. Mais si Paris parvient à s’imposer, il faut également que le Slovan Bratislava joue le jeu malgré son élimination, face à un Red Bull Salzburg déchaîné pour l’emporter. Et ça c’est peut-être le plus dur pour les Franciliens …

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)