Paris dit adieu à l’Europa League !

Le PSG, vainqueur sur son terrain des Espnagols de bilbao (4-2), quitte l’Europa League par la petite porte en terminant 3ème de son groupe, derrière le Red Bull Salzburg qui l’a emporté à Bratislava (2-3). Un match à l’image de sa campagne européenne, où Paris a trop souvent été sur courant alternatif.

Javier Pastore

Pas de regrets éternels pour le Paris Saint-Germain. Malgré une rencontre gagnée au Parc face aux Basques de Bilbao (4-2), le club de la capitale ne pouvait de toutes façons pas envisager se qualifier avec la victoire de Salzburg sur le terrain du Slovan Bratislava (2-3). Privé de Ménez, touché à une cheville, Kombouaré avait décidé d’aligner le jeune Bahebeck sur le flanc droit de l’attaque parisienne dans un 4-2-3-1 traditionnel où figurait Kevin Gameiro en pointe, Nenê à gauche et Pastore en numéro 10. Derrière, le Kanak décidait d’aligner Camara ‘ Lugano en défense centrale et Nicolas Douchez dans les bois. Une arrière-garde mise déjà à rude épreuve dès les premiers instants de la rencontre avec l’ouverture du score des Basques contre toute attente.

Pastore relance Paris

Après une première frappe puissante de Gabilondo, consécutive à une erreur de placement de Camara et Lugano, détournée par Douchez (1ère), le portier parisien ne pouvait rien faire sur le corner qui suivait, Aurtenetxe propulsant le cuir dans la lucarne (2ème, 0-1). En grande difficulté défensivement, Paris était à deux doigts de rompre une nouvelle fois sans un sauvetage de Ceara sur la ligne après une nouvelle tête d’Aurtenetxe (dixième) après que Siaka Tiéné se fasse dévorer sur son flanc gauche. L’Italien Federico Balzaretti, qui devrait s’engager cet hiver en faveur du PSG et qui était dans les tribunes selon L’Equipe, pouvait avoir le sourire’

En dépit d’une équipe bis alignée par “El Loco” Bielsa, les “Leones” proposaient un jeu léché, simple et, surtout, efficace, à l’inverse de Parisiens qui tentaient de faire la différence individuellement. A l’image de la première frappe parisienne de la soirée, une tentative de Nenê (19e), Paris n’y arrivait pas. Jusqu’à l’égalisation, contre le cours du jeu, de Javier Pastore, qui relançait tout. Sur un coup franc tiré par le Brésilien Nenê, Bahebeck la remettait involontairement au “Flaco” qui rodait dans les parages (1-1, 21e).

La défense parisienne ne colle pas aux Basques

Alors que Paris poussait sans trouver la faille, à l’instar d’un Bahebeck qui manquait l’immanquable à deux reprises (34e, 38e), Mathieu Bodmer remettait Paris dans de bons rails d’une tête dans la lucarne opposée (41e, 2-1) consécutive à un corner de Nenê, manifestement dans tous les bons coups. Le PSG aurait même pu enfoncer le clou par le biais de Gameiro, mais ce dernier, malgré un magnifique enchainement, butait sur Raul (44e). A la pause, Paris tenait son billet pour les 16èmes de finale de la Ligue Europa.

La seconde mi-temps voyait une formation parisienne très concernée qui tentait de creuser l’écart mais ils étaient collés aux’ Basques par une formation de Bilbao qui jouait crânement sa chance. Et à force de pousser, David Lopez, d’une fantastique frappe des 25 mètres, remettait les deux équipes dos à dos (55e, 2-2). Toutes les certitudes de Paris s’ébranlaient et Bahebeck, qui ratait son interception, offrait une balle de match à l’Athletic mais Iraola croisait trop sa tentative (62e). Tandis que Paris ratait un penalty, Nenê envoyant le cuir dans les travées du Parc, Bilbao donnait un coup de pouce en marquant contre son camp dans la minute qui suivait, Perez poussant le centre d’Erding dans sa propre cage (84e, 3-2).

Paris enfonçait même le clou par Guillaume Hoarau grâce à un penalty (89e, 4-2), mais ce nouveau but ne servait à rien, Salzburg s’imposant sur la pelouse de Bratislava sur le même score (2-3) et permettant ainsi aux Autrichiens de se qualifier grâce au goal-average particulier. Malgré les millions qataris, ce PSG là n’est pas encore prêt à entrer dans la cour des grands d’Europe et devra patienter quelques mois pour regoûter aux joies de l’Europe…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)