Paris est champion d’automne !

Le PSG a clôturé l’année civile 2011 de la plus belle des façons avec un succès sur la pelouse de l’AS Saint-Etienne (0-1) suite à une réalisation de Bodmer (31e). Sans être géniale, la formation parisienne boucle la première partie de saison en tête et s’adjuge le titre honorifique de champion d’automne.

Mathieu Bodmer

Paris tient le rythme. Quand Montpellier à Evian (4-2), Lille contre Nice (4-4) et Lyon à Valenciennes (1-0) laissaient des plumes dans l’optique du titre de champion d’automne, le PSG est parvenu à s’imposer dans le chaudron stéphanois au terme d’un match certes mal maîtrisé, mais qui a vu son gardien Salvatore Sirigu tenir la barraque. Dans une rencontre où les deux formations se jaugeaient, Paris était la plus entreprenante, avec notamment un Kevin Gameiro qui se retrouvait dans une position idéale, mais l’ex-joueur de Lorient, en manque de réussite pour l’instant, n’avait pas le temps d’armer, un défenseur stéphanois s’interposant avec autorité (dixième).

Mais Saint-Etienne répondait du tac au tac avec Aubameyang, l’homme en forme côté Verts, qui partait à toutes enjambées vers le but de Sirigu, mais sa frappe s’envolait dans les travées de Geoffroy-Guichard (14e). Les débats s’équilibraient et les joueurs de Christophe Galtier prenaient en otage le ballon, contre des Parisiens qui procédaient par contre-attaques. Et ce sont les Stéphanois qui se montraient les plus dangereux, mais ni Sinama-Pongolle (19e), ni Marchal (23e) ne se montraient suffisamment précis dans leur tentative pour inquiéter l’international transalpin. Paris, souffrait, mais Paris aurait pu ouvrir la marque avec un peu plus d’altruisme de Javier Pastore. Le milieu argentin se jouait en effet de Stéphane Ruffier et, au lieu de la donner à un partenaire, tentait de marquer dans le but vide, mais un Stéphanois sauvait sur sa ligne (27e). Gameiro, seul dans la surface et bien placé pour la mettre dedans, pestait.

Sirigu tient la barraque

Heureusement pour le Paris Saint-Germain, Mathieu Bodmer étrennait les habits de héros pour calmer les égos. Sur un corner de Nenê, le milieu parisien propulsait le cuir sur le poteau qui touchait Ruffier pour finalement donner l’avantage aux Franciliens (0-1, 31e). Paris, ragaillardi par ce but, s’offrait coup sur coup deux grosses occasions avec Pastore et Jallet mais Ruffier veillait (40e). Saint-Etienne suffoquait, mais heureusement pour le club forézien, son gardien de buts était dans un grand soir et lui permettait de rentrer aux vestiaires qu’avec un but de retard. Le retour des 22 acteurs voyait des Parisiens souffrir contre des Stéphanois plus entreprenants mas qui manquaient de réussite dans le dernier geste comme tout comme Sako, qui se débarrassait bien de Ceara mais voyait sa tentative stoppée par Sirigu (52e). Paris, malgré la pression des locaux, répondait dans la minute qui suivait avec une frappe vicieuse de Gameiro, détournée en corner. Ce même Gameiro, manifestement peu en verve ces derniers temps, trouvait même le poteau de Ruffier après un rush (57e).

Beaucoup d’opportunités de part et d’autre mais du déchet au moment de conclure. Sinama-Pongolle, idéalement placé, butait sur un Salvatore Sirigu sûr de sa force (64e). Les Stéphanois poussaient, se procuraient des coups francs à foison mais ne parvenaient pas à trouver la faille. Sirigu, une fois encore, sauvait les siens en gagnant son face à face avec Aubameyang (71e), puis devant Sinama-Pongolle (76e). L’ancien gardien de Palerme éc’urait une équipe de Saint-Etienne sans solution. Paris aurait même pu plier l’affaire si Gameiro en face-à-face Ruffier, puis Nenê d’une belle volée, ne voyaient par leurs tentatives stopper par le gardien des Verts (81e). Plus rien ne sera marqué et Paris peut se targuer de terminer en tête de la Ligue 1 avec 40 points engrangés jusque là. Pourtant, ce chiffre ne sera pas, à priori, suffisant pour maintenir Kombouaré à la tête d’un club de la capitale qui attend David Beckham pour entrer dans une toute nouvelle dimension’

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)