Guarin et les appels en provenance d’Italie !

Après une saison 2010/2011 époustouflante avec le FC Porto, Fredy Guarin a du mal à confirmer ses excellentes dispositions. Le milieu de terrain a eu quelques pépins physiques depuis l’été dernier et l’entraîneur Vitor Pereira l’utilise avec parcimonie. Est-ce que tout cela va se traduire par un transfert en Italie ?

Fredy Guarin

Le doux parfum du Calcio. A la suite du triomphe royal du FC Porto la saison passée (Ligue Europa, Liga Sagres, Coupe du Portugal…), de nombreux clubs se sont penchés sur le cas de Fredy Guarin. Il faut dire que le milieu de terrain avait inscrit 10 buts en 44 matches toutes compétitions confondus et offert plusieurs caviars à ses coéquipiers comme Hulk et Falcao qui a depuis rejoint l’Atletico Madrid. A l’époque, ce sont surtout les écuries italiennes qui se sont renseignées pour connaître sa situation. Sans surprise, les dirigeants du club portugais l’avaient retenu car ils ne voulaient pas que leur effectif soit dégarni.

A en croire l’agent de l’international colombien, Marcelo Ferreyra, des cadors de Serie A comme par exemple l’AS Rome, la Juventus Turin et l’Inter Milan s’intéressent encore et toujours à celui que l’on surnommait “Guaro” (un alcool apprécié dans la région d’Antioquia en Colombie) lorsqu’il évoluait encore à Envigado (2003-2005). “Nous sommes entrés dans une phase où on parle beaucoup, c’est vrai. Mais il n’y a rien de concret car aucune offre n’est encore arrivée sur mon bureau. Ce sont principalement des demandes d’informations”, a-t-il indiqué selon le média Calciomercato. Le conseiller de Fredy Guarin sait que son client, qui est âgé de 25 ans, ne bénéficiera pas d’un bon de sortie hivernal.

Un départ difficile à concevoir

“Il n’attend donc aucun cadeau de la part des décideurs du FC Porto. Si une bonne proposition arrive, ils pourront discuter. Mais elle doit être importante puis se matérialiser par un transfert pur et simple. Un prêt est absolument inacceptable”, a-t-il souligné. A la question de savoir si son protégé pourrait tout de même quitter le club en fin de saison, Marcelo Ferreyra ne s’est guère montré plus optimiste. “Traiter avec Porto n’est jamais facile”, a-t-il justement rappelé. Avec un bail qui expirera seulement en juin 2014, on ne voit pas vraiment comment le natif de Puerto Boyacá qui a évolué à l’AS Saint-Étienne entre 2006 et 2008 pourra mettre les voiles…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)