Bilan à la mi-saison de la Bundesliga

La première partie de saison outre-Rhin n’aura pas vu de surprises en particulier, avec notamment les cadors Munich et Dortmund qui ont répondu présents, une formation de Schalke 04 en grande forme et un Borussia Mönchengladbach venu jouer les troubles-fêtes. Bilan mi-saison de la Bundesliga !

Mario Gomez; Franck Ribéry

Le Bayern toujours plus haut, Dortmund à l’affût

Après une saison 2010/2011 ratée sans le moindre titre – chose tellement rare du côté de l’Allianz Arena -, le Bayern Munich est bien parti pour rattraper sa bourde. Avec un recrutement malin à défaut d‘être génial – Boateng, Rafinha notamment pour renforcer un secteur défensif à la rue la saison passée -, le FCB est Herbstmeister avec une avance de trois points sur son premier poursuivant, le Borussia Dortmund, détenteur en titre du Meisterschale. Le Bayern rafle ainsi son seizième sacre honorifique de champion d’automne, et quand l’on sait que sur les huit derniers, le “FC Hollywood” a fini le championnat avec le saladier en mai à sept reprises, les adversaires ont de quoi se faire du souci. Une réussite qui s’explique essentiellement par un secteur offensif de retour au premier plan avec “Super” Mario Gomez en feu (Voir plus bas), et la paire “Robbery” qui, quand l’un des deux n’est pas blessé, envoie également du bois. Franck Ribéry réalise d’ailleurs le meilleur début de saison de sa carrière, avec déjà 8 buts et 9 passes décisives, rien que ça…

Mais derrière, le Borussia Dortmund tient le choc. Malgré le départ de sa pièce-maîtresse dans l’entrejeu Nuri Sahin pour le Real Madrid, les Borussen maintiennent une cadence de champion grâce à son buteur polonais Robert Lewandowski notamment, auteur de 12 réalisations depuis le début des hostilités, ce dernier profitant à fond de la blessure en début de saison de Lucas Barrios, cantonné à présent au banc de touche. Si Mario Götze, véritable révélation la saison passée, subit le contrecoup de sa médiatisation et de ses sélections en Nationalmannschaft avec pas mal de blessures, le milieu du Borussia a quand même régalé l’assistance de quelques buts – contre le Bayer notamment (0-1) – et passes de grande classe. Les hommes de Jürgen Klopp auront également un avantage sur Munich, et non des moindres, leur élimination prématurée en Ligue des champions. Avec seulement la Pokal et le Championnat à jouer, le Borussia pourrait bien titiller le Bayern jusqu’à la fin de la saison…

Schalke remercie “Rauhuntelaar”, M’Gladbach bénit Reus

Derrière, ça se bouscule également au portillon avec trois-quatre équipes qui joueront chèrement leur peau pour accrocher la troisième, mais aussi la quatrième position, synonyme désormais de tour préliminaire de la Ligue des champions. Grâce à un Klaas-Jan Huntelaar qui retrouve son instinct de buteur de l’Ajax (15 buts), Schalke 04 renoue avec sa magnifique saison d’il y a deux ans et semble armé pour accrocher la troisième marche. D’autant plus que son vétéran Raul a également retrouvé du poil de la bête en fin de saison, son triplé face au Werder Brême faisant date.

Une formation du Werder Brême à ne pas totalement enterrer, le club de la Weser faisant diablement parler la poudre offensivement, mais qui connaît encore des gros passages à vide défensivement avec quelques fessées reçues contre le Bayern (4-0), Schalke 04 (5-0) et le Borussia Mönchengladbach (5-0). Cette dernière est d’ailleurs la grande révélation du début de saison outre-Rhin. Porté par un Marco Reus, 10 buts en 15 matches, marchant sur l’eau et plus que jamais dans le viseur de Munich, le Borussia pourrait bien continuer de créer la surprise, mais pour ce faire, il faudra que son avant-centre finisse la saison du côté du Borussia Park.

Le joueur de la mi-saison : Mario Gomez

Qui peut bien arrêter “Super Mario” Gomez ? Dans l’ombre des Lionel Messi, Cristiano Ronaldo voire Robin van Persie, l’international allemand n’en reste pas moins le troisième meilleur buteur sur l’année civile. Intransigeant en Bundesliga, l’attaquant de 26 ans a déjà trouvé le chemin des filets à 16 reprises, quand en Ligue des champions son total se porte à 6 réalisations. Moche à voir jouer, le “Bomber” est toutefois un véritable renard de surface malgré son gabarit de déménageur. Tête, pied droit, gauche, Mario Gomez peut et sait marquer dans n’importe quelle situation, profitant du bon boulot des Müller, Ribéry et autre Kroos. Avec 23 caramels (si on compte la Pokal), Gomez talonne de très près CR7 et la “Pulga”. Et dire qu’il ne figure même pas dans la liste des potentiels Ballon d’Or…

Aurait pu également être cité : Lukas Podolski qui tien à bout de bras le FC Cologne.

Le bide : VfL Wolfsburg, Bayer Leverkusen

C’est une véritable cacophonie qui règne au VfL Wolfsburg. Champion d’Allemagne voici trois saisons, les Loups se cassent désormais les dents en Bundesliga, incapables d’enchainer des résultats convenables. Un véritable yo-yo qui n’a pas encore coûté la peau de Felix Magath, rappelé à la hâte, mais cela ne devrait pas tarder tant le VfL est proche de sombrer. A noter également le parcours difficile du Bayer Leverkusen, certes premier de son groupe en Ligue des champions, et ce devant Chelsea, mais qui a usé trop d’énergie en Coupe européenne et se retrouve désormais bien loin du podium en Bundesliga, avec déjà 8 unités de retard sur Schalke 04.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)