L’OL attend une belle offre pour lâcher Cissokho

Rémi Garde a eu vent des déclarations d’Aly Cissokho publiées par L’Equipe. Le latéral gauche de l’Olympique Lyonnais souhaite clairement partir à l’assaut de la Premier League anglaise… mais le technicien a bon espoir de réussir à le conserver lors de ce mercato hivernal même s’il n’a pas toutes les clefs en mains.

Aly Cissokho

Des prétendants toujours plus nombreux. Après les rumeurs qui faisaient état d’un intérêt de Liverpool mais de Newcastle United à l’égard d’Aly Cissokho, une nouvelle information est sortie du chaudron ces dernières heures. Cette dernière, relayée sur le site du média anglais Metro, stipule que le défenseur des Gones serait aussi sur les tablettes d’Arsenal. Cette information semble crédible car les Gunners ont énormément de défenseurs à l’infirmerie (Vermaelen, Sagna, Jenkinson…) et tout particulièrement au poste spécifique de latéral gauche (Gibbs et A. Santos).

Le manager du club londonien, Arsène Wenger, scrute de près ce qui se passe actuellement sur le marché des transferts. Les noms de Wayne Bridge (Manchester City), Maxwell (FC Barcelone) ou encore celui de Taye Taiwo (Milan AC) ont été évoqués mais c’est bien celui d’Aly Cissokho qui pourrait sortir du lot. Le technicien d’Arsenal suit depuis longtemps la progression de l’ex-joueur du FC Porto qui a des envies d’ailleurs. Mais son homologue lyonnais, Rémi Garde, croit toujours qu’il réussira à retenir le joueur âgé de 24 ans.

Une bonne proposition débloquerait tout

“J’ai discuté avec lui en fin d’année 2011. Il n’est pas mal à l’OL. Il a conscience qu’il est dans un club qui joue la Ligue des champions et qu’il dispute de nombreux matchs… Il n’est pas malheureux à Lyon”, a-t-il assuré d’après Lyon Capitale. Le coach de l’OL pense qu’Aly Cissokho est suffisamment mature sur le plan psychologique pour ne pas se laisser bercer par les sirènes anglaises et donc être bien moins performant sur le terrain. “Il y a toutes ces discussions qui je pense ne le perturbe pas trop. Il ne faut pas oublier que c’est un très jeune joueur et il fait fi de tout ce qui se passe autour de lui. Il a su faire ce qu’il fallait pour moins s’éparpiller et ne plus donner du grain à moudre.”

Avant Noël, le président Jean-Michel Aulas avait laissé entendre qu’il pourrait ouvrir la porte au natif de Blois en cas d’offre intéressante (au moins 10 millions d’euros) et cela Rémi Garde le sait parfaitement. “Il a franchi des paliers en tant que joueur et en tant qu’homme. Je le répète, il n’y a pas de souci avec lui. Les choses sont claires. Le président Aulas a fixé une valeur sportive et marchande pour Aly qui sera respectée”, a-t-il souligné. Autrement dit, il faudra suivre avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation d’Aly Cissokho qui pourrait tourner le dos à la capitale des Gaules avant le 31 janvier…