Deschamps ne veut pas d’un “simple” joker

En raison des départs programmés à la CAN d’André Ayew et de son frère Jordan, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille Didier Deschamps cherche clairement un nouvel attaquant lors de ce mercato hivernal.

Didier Deschamps

Le temps presse. Le technicien phocéen aimerait bien récupérer un joueur de qualité même si cela est forcément plus compliqué dans le cadre d’un prêt. Afin de ne pas se tromper, le champion du monde 1998 souhaite que les frères Ayew restent le plus longtemps possible en Provence avant de s’envoler pour l’Afrique afin de disputer la Coupe d’Afrique des nations (21 janvier-12 février). “Pour le moment, je sais sur qui je peux compter. Après le Red Star (32e de finale de la Coupe de France), j’aurai quatre joueurs en moins. Les frères Ayew peuvent-ils rester davantage ? Il y a des règlements”, a-t-il rappelé selon La Provence.

Aujourd’hui, Didier Deschamps craint que le staff du Ghana fasse un gros forcing afin de les avoir à disposition avant ce fameux match de Coupe de France contre le Red Star programmé en fin de semaine. “Dans les textes, on pourrait même ne pas les avoir samedi ! Il y a peut-être un espoir mais cela me semble difficile…”, a-t-il admis. S’il est impossible de retenir les deux Africains, alors l’OM s’activera deux fois plus vite en coulisses pour faire venir cette fameuse recrue. Le président (Vincent Labrune) sait qu’avoir un joueur de plus en attaque, c’est vital.

Ne pas prendre un joker seulement six mois

Cas échéant, l’objectif serait de dénicher un attaquant sans doute polyvalent (les noms de Kakuta et Sissoko reviennent avec beaucoup d’insistance, ndlr) qui pourrait bonifier l’effectif lors de cette seconde partie de saison… mais aussi dans le futur dixit Didier Deschamps. Pour le moment, le coach marseillais estime que les jeunes du centre de formation sont encore trop tendres afin d’attraper au vol le flambeau et s’imposer sans problèmes en équipe première. “Il faut être conscient de leur réalité, entre leur quotidien et les exigences de l’OM. Les faire jouer contre Lille, Lyon ou Rennes, ce ne serait pas leur rendre service”, a-t-il analysé.

A la question de savoir s’il n’est pas un peu jaloux de son homologue du PSG, Carlo Ancelotti, qui a une enveloppe considérable pour recruter, Didier Deschamps a assuré que cette idée ne lui a pas effleuré l’esprit. “Tant mieux pour eux. Aujourd’hui, c’est no limit. Et ça peut perdurer sur plusieurs années. Paris a investi 100 M€ (en réalité un peu plus de 80 millions) cet été et est susceptible d’acheter encore de grands joueurs. On se retrouve avec une équipe hors-concours. Impossible de lutter…”, a-t-il admis. Même si sur le plan financier l’OM n’est plus dans la même cour que le PSG, l’objectif des Phocéens est bien évidemment de ne pas se laisser distancer par le rival éternel.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)