Chelsea attend le bon moment pour “le Matador” !

A moins d’une offre stratosphérique, on n’imagine pas une seule seconde les dirigeants de Naples accepter de vendre leur arme fatale, Edinson Cavani, pendant ce mercato hivernal. Mais en vue de l’été prochain, tout est ouvert !

Edinson Cavani

Ne pas rester dans l’ombre. Pour avoir une chance de recruter l’attaquant qui fait un malheur au stade San Paolo, les décideurs de Chelsea savent qu’ils doivent être très intelligents au niveau des négociations. En clair, les Blues ne vont pas insister sans cesse afin d’obtenir gain de cause. Selon le Daily Mail, des scouts anglais se seraient déplacés à cinq reprises en Italie depuis le coup d’envoi de la saison pour voir à l’oeuvre le buteur de Naples. Avec 13 buts inscrits en 20 matches toutes compétitions confondues, “le Matador” uruguayen est clairement le goleador phare du club transalpin qui aspire à obtenir une belle place en haut du classement de la Serie A (6e position, 24 points pour le moment) mais aussi à créer la sensation en 8es de finale de la Ligue des champions.

En effet, les Partenopei veulent faire tomber… Chelsea à ce stade de la compétition ! A défaut de pouvoir recruter Edinson Cavani pendant ce mercato hivernal, le manager André Villas-Boas va donc pouvoir juger le chasseur de buts le 21 février (match aller) et le 14 mars prochains (retour). S’il réussit à être performant face au club londonien, nul doute que le propriétaire Roman Abramovitch n’hésitera pas une seule seconde à casser sa grosse tirelire à l’issue de la saison. La valeur du natif de Salto est aujourd’hui comprise entre 35 et 40 millions d’euros. Sa venue à Stamford Bridge permettrait de préparer la succession de l’Ivoirien Didier Drogba (33 ans) qui arrive peut-être en bout de course à Chelsea.

Cavani est très patient

Mais le combat s’annonce très rude pour obtenir l’accord d’Edinson Cavani qui est pisté par des écuries au pedigree reconnu en Europe comme par exemple Manchester City. En plus de cela, le joueur âgé de 24 ans n’a pas l’air si pressé que cela de quitter l’antre de San Paolo où il se sent à son aise depuis le mois de juillet 2010 et son arrivée en provenance de Palerme. “J’appartiens à Naples et je suis heureux ici. Je reste calme j’essaye juste d’être au mieux pour l’équipe, je ne pense pas à moi”, avait-il confié dans les colonnes du quotidien Il Mattino il y a moins de deux mois. “Le Matador” est encore loin d’avoir la tête tournée vers le Royaume de Sa Majesté.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)