Bordeaux sort les Verts au bout du suspense

Sans briller et au bout du suspense, Bordeaux a éliminé Saint-Etienne (1-1, 2-4 tab), ce samedi, lors des 32e de finale de la Coupe de France. Largement devant en terme d'occasions, les Stéphanois avaient pourtant arraché la prolongation, Guilavogui (90e+5) répondant à Jussiê (35e). Mais la séance des tirs au but a tourné à l'avantage des Girondins.

Bordeaux a vaincu le signe indien contre Saint-Etienne. Après avoir été éliminés ces deux dernières saisons par les Verts en Coupe de la Ligue, les Girondins ont composté leur billet pour les seizièmes de finale de la Coupe de France (dont ils ont été sortis en 2009… par Saint-Etienne) ce samedi, dans le Chaudron. Une qualification néanmoins obtenue sans panache par la troupe de Francis Gillot. Très amoindries par les absences (Plasil, Diabaté, Chalmé, Gouffran), et contraints de faire sans le dernier arrivé, Mariano, trop juste physiquement, les Aquitains ouvraient la marque sur leur 1ère vraie occasion. Ou plutôt sur un exploit personnel de Jussiê, qui enroulait parfaitement sa frappe après un joli slalom pour tromper Ruffier, impuissant (1-0, 35e).

Privés d'Aubameyang et de Gradel, partis à la Coupe d'Afrique des Nations, les Verts, disposés dans un 4-4-2 inhabituel, s'étaient jusqu'alors procurés les meilleures occasions. Mais Nicolita ne cadrait pas sa tentative (18ème), tandis que Saadi (20e) et Sinama-Pongolle (22e) se heurtaient à Carrasso, pour la plus grande colère de Francis Gillot, énervé de la prestation de sa défense. Malmenés, les Bordelais se montraient toutefois dangereux sur leurs rares incursions dans la défense adverse. Henrique, de la tête sur coup franc, trouvait ainsi le poteau (41e), et frôlait la barre transversale (57e). Saivet (76e) puis Modeste (78e) rataient quant à eux la balle de break.

Guilavogui emmène tout le monde en prolongation


Loin de se laisser abattre, Saint-Etienne se montrait trop maladroit en attaque. Sinama-Pongolle voyait sa tentative sur coup franc venir mourir tout près du poteau (54e) et ne parvenait pas à reprendre un centre d'Ebondo (71e). Mais surtout, les Verts se heurtaient à un grand Carrasso, impérial devant Sako (69e) notamment. L'AS Saint-Etienne poussait bien en fin de match. Bordeaux était pourtant à deux doigts de tuer le suspense, mais Ruffier stoppait le penalty de Bellion (90e). Guilavogui, entré au bout d'une heure de jeu, offrait finalement la prolongation aux locaux en reprenant un coup franc dans les dernières secondes du temps additionnel (1-1, 90e +5), pour la plus grande joie de son coach et d'un Chaudron qui s'enflammait.

Aucune des deux formations ne parvenaient toutefois à faire la différence dans les 30 minutes de jeu de plus. Nicolita (98e) ou Battles (105e) tentaient bien leur chance pour les Verts. Émoussés, les Bordelais courraient après le ballon, sans parvenir à inquiéter des Stéphanois qui manquaient cruellement de lucidité. Comme lors du temps réglementaire, les joueurs de Francis Gillot étaient tout près de trouver la faille sur l'une de leurs seules opportunités, mais la tête de Ciani heurtait la barre transversale (116e). Aucun but n'était finalement marqué, offrant une séance de tirs au but à Geoffroy-Guichard. Carrasso sortait la tentative d'Ebondo, puis Nicolita tirait sur la barre du portier des Girondins, alors que ses partenaires réussissaient tous leurs tentatives.

Bordeaux se qualifie au bout de suspense pour les 16e de finale de la Coupe de France. Une compétition qui pourrait devenir l'objectif du club au scapulaire, alors que les Verts devront se contenter du championnat dorénavant.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)