Deux cadors anglais rêvent d’Abidal !

Alors qu’un accord entre Eric Abidal, en fin de contra en juin prochain, et le FC Barcelone concernant une prolongation de contrat semble tout proche, deux gros clubs anglais tenteraient de faire capoter l’affaire, Liverpool et Manchester City.

Eric Abidal

Et si Eric Abidal quittait finalement le FC Barcelone, club où il a tout gagné en l’espace de cinq ans? Alors que l’international français avait confié au micro de Canal Plus voici plusieurs semaines qu’il y avait “90% de chances de prolonger en faveur du Barça“, les négociations traînent toujours en longueur. Les raisons ? Politique et fiscale d’après les dires du quotidien catalan El Mundo Deportivo. Grâce à la loi dite “Beckham” permettant aux stars étrangères les mieux payées de payer moins d’impôts que les contribuables nationaux à revenus équivalents, Abidal ne devait à présent reverser que 24% de son salaire aux fisc espagnol.

Présent sur la Péninsule ibérique depuis maintenant cinq années, “Abi” doit désormais reverser 49% de ses revenus à la suite de la réforme de la loi dite “Beckham” en 2010, entreprise par le gouvernement Zapatero. Et avec les récentes élections qui ont vu le Parti Populiste (PP) de Mariano Rajoy l’emporter, des mesures économiques drastiques vont de nouveau être prises, avec notamment l’augmentation des impôts pour les haut revenus en 2012. Premiers visés bien évidemment, les footballeurs. Ainsi, en Catalogne, la taxe devrait passer de 49% à 56% alors que le reste du pays sera taxé à 52%. Dès lors, Eric Abidal, qui perçoit environ 4,5 millions d’euros brut par an, se verrait amputer de la moitié de son salaire. Le Barça, s’il veut conserver son joueur, devra donc sensiblement augmenter les émoluments de son latéral pour espérer le garder.

Aussi, selon les informations du quotidien britannique Metro, deux clubs anglais, en l’occurrence, Liverpool et Manchester City, auraient fait une offre jugée satisfaisante par le joueur. Toutefois, avec Gaël Clichy et Aleksandar Kolarov d’un côté, et José Enrique de l’autre, on voit mal comment l’international français pourrait rejoindre ces deux formations, à moins qu’il soit replacé dans l’axe. Aussi, cette rumeur est peut-être une moyen de faire pression sur les dirigeants catalan afin que le processus de prolongation de contrat s’accélère. Réponse dans les jours à venir.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)