Le Barça freiné par l’Espanyol

Le Barça a été tenu en échec lors du derby de Catalogne par l'Espanyol Barcelone (1-1), ce dimanche, pour le dernier match de la 18ème journée du championnat espagnol. Bousculé par son voisin, qui a raté plusieurs occasions, le FC Barcelone s'est contenté du minimum syndical, avec un seul but de Fabregas (16e), avant de se faire reprendre en fin de match suite à l'égalisation de Vasquez (86e). Relégués à 5 points du Real, les Catalans lâchent du lest dans la course au titre.

S'il veut lutter jusqu'au bout avec le Real pour le titre, le Barça va devoir arrêter de perdre des points en route contre des équipes annoncées comme plus faibles sur le papier. Après Valence (2-2), Bilbao (2-2) et Getafe (1-0), c'est l'Espanyol Barcelone qui a freiné son grand voisin (1-1), ce dimanche, lors de la 18e journée. Et à vrai dire, ce n'est pas vraiment volé. Certes, le Barça avait ouvert le score, grâce à une tête de Fabregas, servi par Alves (16e, 0-1). Mais les Catalans ont été par la suite bousculés par les Pericos (Perruches). Garcia avait déjà vu ses tentatives repoussée sur leur ligne par Valdes puis Abidal (cinquième). Romaric ne cadrait pas sa frappe (40e). Très remuant, le jeune Français Thievy symbolisait la maladresse de sa formation devant les cages adverses adverse (24e, 38e, 43e).

Les joueurs de Guardiola, disposés dans leur habituel 4-3-3, se permettaient quelques fulgurances dans une rencontre qu'ils ne parvenaient pas à maitriser. Iniesta (29e) trouvait Alvarez, le gardien adverse, sur sa route. Puis Fabregas voyait sa frappe heurter le poteau (44e). Peu en vue à la veille de la remise du Ballon d'Or, Messi touchait également du bois sur l'une de ses rares tentatives (76e). Et alors qu'ils commençaient à se montrer moins dangereux, les locaux parvenaient à égaliser contre un Fc Barcelone sans éclat. Le centre de Rodriguez était dévié par Thievy et parvenait à Vasquez, qui trompait Valdes de la tête pour remettre les deux formations à égalités (86e, 1-1) !

Piqué au vif, le Barça se réveillait et attaquait à tout va. Mais l'ultime tentative de Piqué, qui terminait le match attaquant, heurtait… le poteau (90e +2). Comme un symbole. Le Stade Carnella-Prat pouvait exulter au coup de sifflet final, comme si ses protégés avaient remporté la C1. L'Espanyol a peut-être fait mieux en reléguant son grand rival à 5 points du Real Madrid. Un sacré écart que même une rencontre gagnée lors du Clasico retour dans le championnat espagnol ne comblerait pas…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)