Real-Barça, le championnat avant le Clasico

Alors que le Real Madrid et le FC Barcelone ont tous deux validé leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du Roi, où les deux géants du football espagnol se retrouveront lors d'un double face-à-face, José Mourinho prévient du danger de se focaliser sur ces Clasicos plutôt que sur le déplacement capital de ce samedi (20h) à Majorque. Mais le Portugais met en place à l'entraînement un système pour affronter le Barça …

C'est ce que l'on appelle mettre la charrue avant les boeufs. Alors que le Real Madrid a un match capital à jouer sur la pelouse de Majorque ce samedi (20h), pour le compte de la 18e journée effective de Liga, l'Espagne ne parle que du double Clasico à venir en quart de finale de la Coupe du Roi. Dans la semaine, le Real et le Barça ont en effet respectivement éliminé Malaga et Osasuna en 8e de finale, et le sort a voulu que les deux géants du football espagnol, qui nous ont déjà gavé de face-à-face la saison dernière, se retrouvent une nouvelle fois opposés. Sauf que si cette fameuse coupe nationale est un objectif pour tout club qui la dispute, remporter le titre en Liga reste la priorité de la Casa Blanca, qui vient de voir son ennemi juré s'adjuger les trois derniers championnats.

Hors de question dans ce cas de faire passer les quarts de finale de Coupe du Roi, aussi alléchante soit la confrontation, avant le déplacement de ce samedi à Majorque, qui a tout du match piège. Car en Coupe justement, c'est déjà en profitant de la déconcentration de leur adversaire que les Majorquins ont pris le meilleur sur la Real Sociedad au match retour (6-1), alors que les Basques avaient remporté l'aller 2-0 à domicile, et ouvert le score à l'extérieur, avant de sombrer. Les hommes de José Mourinho possèdent un avantage plus qu'important de cinq unités sur les Catalans en championnat, et ne peuvent se permettre un faux-pas qui offrirait la possibilité aux coéquipiers de Lionel Messi de se relancer.

C'est là le message des Madrilènes, et notamment du capitaine Iker Casillas : “Avant de penser au Barça, nous devons défendre l'avantage que nous avons pris en tête de la Liga.” Un message qui est évidemment celui du Special One, qui a rappelé à ses joueurs que Majorque avait été capable de marquer six buts chez lui face à une Real Sociedad trop sûre de son fait. Et pourtant, le technicien portugais a profité de la dernière séance d'entraînement pour mettre en place une défense avec trois centraux, le jeune Français Raphaël Varane prenant place entre Pepe et Sergio Ramos, en prévision des rencontres contre Barcelone. Mourinho ne veut pas penser au Barça, mais il ne peut apparemment pas s'en empêcher.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)