Le “mur néerlandais” a conquis la Premier League !

Après avoir effectué l’essentiel de sa carrière à Utrecht, si on excepte son prêt à Den Bosch lors de la saison 2005/2006, Michel Vorm était arrivé en Angleterre par la petite porte pendant le dernier mercato estival… mais les temps ont changé !

Michel Vorm

Un portier très solide. Au cours du mois d’août, Michel Vorm a décidé de quitter le club d’Utrecht où il a fait ses preuves. A l’époque, le gardien de but n’avait pas beaucoup d’offres séduisantes entre les mains. Résultat, le dernier rempart néerlandais s’était lancé dans une aventure risquée à Swansea City qui venait de valider son ticket pour l’élite du football anglais. A 28 ans, le joueur n’a pas hésité à montrer les crocs chez les Swans afin de gagner sa place de titulaire dans les buts.

Ses performances sont impressionnantes depuis le coup d’envoi de la saison et il a encaissé seulement 25 buts en 21 matches au sein de l’équipe qui est, on le rappelle, promue en Premier League. Avec le mur batave, Swansea City peut voir venir lorsqu’il s’agit de défendre et ce n’est pas un hasard si les hommes de Brendan Rodgers occupent la 10e place du classement. Forcément, le board du club anglais se frotte les mains d’avoir misé sur Michel Vorm avec à la clef un transfert seulement estimé à 1,7 million d’euros !

Du beau monde au balcon !

Aujourd’hui, le gardien de but aurait tapé dans l’oeil de plusieurs écuries prestigieuses de Premier League. Selon Sky Sports, l’international batave (9 sélections) serait pisté par Chelsea, Newcastle United, Manchester United, Newcastle United et Tottenham en vue de la saison 2012/2013 ! Cette information a été confirmée par un dirigeant de Swansea City, John van Zweden, sur les ondes de VI Radio. “Ces clubs ont posé des questions sur Vorm”, a-t-il assuré. Cependant, les Swans ne veulent pas lâcher l’étincelant Michel Vorm à court ou moyen terme. “Ce serait un cauchemar pour nous s’il partait…”

De son côté, le sélectionneur des Pays-Bas Bert van Marwijk compte évidemment sur le dernier rempart en vue de l’Euro 2012 qui se déroulera en Ukraine et en Pologne. Rappelons que pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le technicien n’avait pas hésité à sélectionner Michel Vorm en tant que doublure de Maarten Stekelenburg. A l’époque, certains observateurs se demandaient ce que le portier faisait au sein du groupe batave mais ils ont dû changer d’avis depuis !