Le LOSC passe de justesse

Lille a été poussé dans ses retranchements chez les amateurs de Compiègne (CFA), ne s'imposant qu'après prolongations (0-1), samedi en seizièmes de finale de la Coupe de France.

Tenant de la compétition, le LOSC Lille Métropole fait partie des 12 clubs de Ligue 1 encore en compétition. Vaincus le week-end dernier au Stade Vélodrome par l'Olympique de Marseille (2-0), les Lillois sont distancés pour la course au titre en L1, le Paris Saint-Germain étant dorénavant à 7 points. Egalement éliminé de la C1 et de la Coupe de la Ligue (en quarts de finale par Lyon 2-1), Lille n'a donc plus que la Coupe de France pour envisager remporter un trophée cette année.

Tenants du titre, les Dogues veulent à tout prix conserver leur bien et ont fait de cette compétition un objectif. Mais ce court déplacement chez les amateurs de Compiègne, en 16e de finale, ne s'annonçait pas comme une partie de plaisir. Privé de Sow (Coupe d'Afrique des Nations), Basa et De Melo (blessés), Rudi Garcia ne pouvait pas non plus compter sur ses nouvelles recrues, l'ancien Brestois Nolan Roux et le Costaricain John Jairo Ruiz. Du beau monde tout de même sur le terrain du côté des champions de France avec Hazard, Cole, Mavuba et Balmont. Mais la pelouse, parlons-en, était à la limite du praticable. Et comme prévu, Lille a souffert.

Surmotivés et ultra-concentrés, les joueurs de Compiègne ont résisté pendant… 113 minutes. C'est le jeune Belge Gianni Bruno, qui a inscrit le but de la victoire pour le LOSC. Agé de 20 ans, cet attaquant, entré en jeu à la 85e minute, n'était a priori pas le 1er choix de Rudi Garcia. Mais il y a des jours où il faut savoir se contenter du résultat a sobrement commenté le coach Lillois à la fin de cette difficile qualification.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)