Bordeaux et Lille s’en sortent de justesse

Lille a été poussé dans ses retranchements chez les amateurs de Compiègne (CFA), ne s’imposant qu’après prolongation (0-1), samedi en seizièmes de finale de la Coupe de France. Les Bordelais ont connu encore plus de difficultés, n’éliminant Créteil qu’au terme de la séance de tirs au but (2-2, 2 tab 1).

Lille

Vaincus le week-end dernier au Stade Vélodrome par l’Olympique de Marseille (2-0), les Lillois sont distancés pour la course au titre en L1, le Paris Saint-Germain étant dorénavant à 7 points. Egalement éliminé de la C1 et de la Coupe de la Ligue (en quarts de finale par Lyon 2-1), Lille n’a donc plus que la Coupe de France pour envisager remporter un trophée cette année.

Tenants du titre, les Dogues veulent à tout prix conserver leur bien et ont fait de cette compétition un objectif. Mais ce court déplacement chez les amateurs de Compiègne, en 16e de finale, ne s’annonçait pas comme une partie de plaisir. Privé de Sow (Coupe d’Afrique des Nations), Basa et De Melo (blessés), Rudi Garcia ne pouvait pas non plus compter sur ses nouvelles recrues, l’ancien Brestois Nolan Roux et le Costaricain John Jairo Ruiz. Du beau monde tout de même sur le terrain du côté des champions de France avec Hazard, Cole, Mavuba et Balmont. Mais la pelouse, parlons-en, était à la limite du praticable. Et comme prévu, Lille a souffert.

Surmotivés et ultra-concentrés, les joueurs de Compiègne ont résisté pendant… 113 minutes. C’est le jeune Belge Gianni Bruno, qui a inscrit le but de la victoire pour le LOSC Lille Métropole. Agé de 20 ans, cet attaquant, entré en jeu à la 85e minute, n’était a priori pas le 1er choix de Rudi Garcia. Mais il y a des jours où il faut savoir se contenter du résultat a sobrement commenté le coach Lillois à la fin de cette difficile qualification.

Les tirs au but pour Bordeaux

Ca n’a pas été plus facile pour Bordeaux, bien au contraire. Sur la pelouse de Créteil, le treizième du National, les Girondins ont dû s’en remettre à la séance de tirs au but pour rallier le LOSC en huitièmes de finale. Ciani avait pourtant ouvert le score au bout d’une heure de jeu, mais les locaux ont su réagir par l’intermédiaire d’Essombé (77e). Une égalisation qui a contraint les deux équipes à jouer une prolongation, au cours de laquelle Bordeaux a marqué immédiatement (91e), grâce à Saivet, mais Créteil est encore une fois parvenu à égaliser, dans les 5 minutes, et toujours par Essombé (96e). Lesage exclu à la 114e, les Aquitains ont profité d’une séance de tirs au but bien maladroite (2 à 1) pour sortir de valeureux adversaires.

Ca passe également pour Dijon. D’abord mené au score sur sa propre pelouse par Istres (L2), après un but d’Akrour (21e), le club bourguignon a pu compter sur ses recrues hivernales, puisque c’est Gaël Kakuta, pour sa 1ère apparition, qui a égalisé à la 31e, avant que Koro Issa Koné n’offre la victoire aux siens à la 51e.

Plusieurs équipes de Ligue 1 à la trappe

Des clubs de L1 au tapis, il y en a aussi eu ! La modeste équipe de Bourg Peronnas, qui évolue en CFA, a par exemple éliminé l’ACA (3-2 a.p.)

Tout avait pourtant bien commencé pour les Corses avec l’ouverture du score de Socrier (49e). Mais Benchaïb a inscrit un doublé (72e, 78e) pour le club de l’Ain, qui était au bord de la qualification à la fin du temps réglementaire… avant que l’AC Ajaccio n’égalise au bout du bout du temps additionnel, par Mostefa (95e) ! Place donc aux prolongations, et nouveau but pour Bourg Peronnas, signé Tavares (104e). Cette fois, Ajaccio ne reviendra pas !

Sept clubs de l’élite ont été éliminés au tour précédent. Ajaccio est donc le huitième… et Auxerre le neuvième ! A la maison, les joueurs de Laurent Fournier ont subi la loi de Châteauroux (L2). Les visiteurs ont profité d’un doublé rapide de Bourgeois (31e, 33e) pour prendre les devants, l’AJ Auxerre ne sauvant l’honneur qu’en fin de partie, par Dudka (78e).

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)