Boca-River, un Superclasico pas si amical que ça

Certains disent que le Superclasico entre Boca Juniors et River Plate est le plus grand derby du monde étant donné la rivalité hors normes qui existe entre ces deux clubs basés à Buenos Aires. La nuit prochaine, les Xeneizes et les Millonarios vont de nouveau s’affronter dans le cadre d’un match amical qui porte mal son nom !

River Plate et Boca Juniors

Des retrouvailles de feu. En juin dernier, toutes les personnes qui aiment River Plate pleuraient à chaudes larmes. En effet, leur équipe fétiche a été reléguée en Deuxième division pour la première fois de l’histoire des Millonarios. En parallèle, les fans de Boca Juniors ont fêté cet événement comme il se doit… même si certains regrettaient déjà le fait de ne pas avoir un Superclasico à se mettre sous la dent. A défaut d’évoluer dans le même Championnat actuellement, ces deux équipes vont quand même se retrouver dans quelques heures dans la ville de Resistencia qui est située dans la province du Chaco. Afin d’éviter des débordements, les dirigeants des deux clubs ont accepté d’organiser cette rencontre très loin de la Bombonera et du Monumental (environ 940 kilomètres de distance !) pour canaliser la foule.

En plus de cela, un dispositif policier extraordinaire est déployé durant cette journée avec 2.500 agents présents sur place… pour 25.000 spectateurs ! Pour accéder au stade, les fans des Xeneizes et des Millonarios devront passer par trois étapes obligatoires. La première consistera à identifier les supporters de chaque camp et à les fouiller. La seconde permettra d’identifier les objets cachés à l’aide d’un scanner et les personnes seront aussi priées de faire un alcootest. La troisième sera le moment clef afin d’entrer au sein du Stade Centenario avec la vérification des billets par le biais d’un lecteur sophistiqué afin de déceler les faux accessits. Malgré toutes ces mesures de précaution, l’entraîneur de River Plate Matias Almeyda juge que tout cela est “insuffisant” car il sait très bien que “ce derby” déchaîne les passions.

Trezeguet veut sortir du lot

Pour sa part, le président de Boca Juniors, Daniel Angelici, pense qu’il faut essayer de “retirer la dramatique habituelle” d’un tel duel afin d’éviter le pire. Son bras droit, Juan Carlos Crespi, a le sentiment que cette rencontre est simplement “un événement commercial” qui fera du bien aux deux écuries sur le plan financier. En ce qui concerne le rectangle vert, force est de constater qu’une des grandes attractions de ce match sera inexorablement l’attaquant français David Trezeguet. L’ex-goleador de Bani Yas, d’Hercules Alicante, de la Juventus Turin ou encore de l’AS Monaco a ouvert son compteur buts contre le Racing en amical (2-1) il y a quelques jours et il compte bien trouver le chemin des filets face à Boca. Avec tous ces ingrédients, on sait déjà que ce Superclasico pourrait être encore plus chaud bouillant que d’habitude !