Le Gabon élimine le Maroc de la CAN

Mis sous pression par la victoire de la Tunisie sur le Niger, le Maroc se devait de s'imposer pour continuer à envisager décrocher son billet pour le second tour. Les Lions de l'Atlas ont, malheureusement pour eux, failli à leur mission, la faute à une équipe gabonaise survoltée et à un Aubameyang en feu. Les Panthères l'ont emporté (3-2) et éliminent ainsi les hommes d'Eric Gerets.

Battu pour son entrée dans la compétition par la Tunisie (1-2), le Maroc a vu sa situation devenir très périlleuse lorsque ces mêmes Tunisiens l'ont emporté contre le Niger, ce vendredi après midi (2-1). Le challenge était alors très clair. Ils faut s'imposer contre le Gabon afin de ne pas être éliminé. Les Lions de l'Atlas ont compris le message, et démarre la rencontre pied au plancher. Bien plus techniques et physiques que leurs adversaires, les Marocains prennent rapidement le jeu à leur compte. En face, les Panthères, poussés par leur peuple, procèdent en contre en misant sur la vitesse de ses attaquants, Aubameyang et Mouloungi. Fort logiquement, les hommes d'Eric Gerets ouvrent le score dès la 23e minute. Le milieu de la Fiorentina, Houssine Kharja, bien servi par Younès Belhanda, donne l'avantage au sien d'une frappe du gauche imparable pour le portier gabonais (1-0, 24e). Loin de rassurer l'équipe, ce but va pourtant sonner le glas de la défaite de Maroc. Vexé, le Gabon réagit immédiatement. Sur un centre de Mouele, Aubameyang place une tête au premier poteau. Lamyaghri est battu, mais le ballon passe à côté 26e). Dépassés depuis qu'ils mènent, les Lions de l'Atlas parviennent pourtant péniblement à conserver leur avance jusqu'à la pause.

Aubameyang et Cousin, bourreaux du Maroc

A la pause, le coach du Gabon, Gernot Rohr, opère un changement. Il fait entrer Cousin en lieu et place de N'Guema. L'ancien Lensois ne met, d'ailleurs, que très peu de temps pour se mettre en avant. Irrésistible sur son côté droit, Aubameyang centre en retrait pour le nouvel entrant, qui frappe sans contrôle. Lamyaghri détourne des deux poings (50e). Très en difficulté, le Maroc a beaucoup de mal à contenir les assauts répétés des flèches gabonaise. Il rompt finalement dans le dernier quart d'heure sur une lourde frappe d'Aubameyang, profitant d'un mauvais dégagement de la défense (77e, 1-1). Les Lions de l'Atlas sombrent deux minutes plus tard. Très en vue tout au long de la partie, le buteur stéphanois se mue alors en passeur décisif en servant Cousin qui, dans la surface de réparation, pivote et prend Lamyaghri à contre-pied (79e, 1-2). Le Maroc est à terre, éliminé à ce moment du match. Survoltés, les Gabonais continuent à pousser. Ils vont pourtant perdre leur avantage au score sur un coup du sort. Sur une frappe à mi-hauteur, Ecuele-Manga détourne du bras, l'arbitre désigne donc logiquement le point de penalty. Kharja s'offre un doublé et redonne espoir au siens (90e, 2-2). Le scénario est incroyable. Il va le devenir encore un peu plus à la 97e minute lorsque Mbanangoye en inscrivant le 3ème but du Gabon, vient éliminer le Maroc. Suite à un coup-franc à l'entrée de la surface, le milieu prend ses responsabilités et trouve la lucarne du portier marocain (97e, 2-3). Grâce à match exceptionnel d'Aubameyang et l'entrée en jeu décisive de Cousin, les Panthères l'emportent et valident, ainsi, leur billet pour le second tour. Les hommes d'Eric Gerets sortent, eux, de la compétition par la petite porte.