L’Udinese n’a pas dit son dernier mot

Distancée par le Milan AC et la Juventus de Turin, à respectivement deux et trois points, l’Udinese doit vite réagir pour ne pas prendre trop de retard sur ses concurrents directs. Les Frioulans n’ont, d’ailleurs, pas le temps de cogiter puisqu’ils se rendent justement au Juventus Stadium ce samedi, à l’occasion de la 20e journée de Serie A. Une nouvelle fois, les Zebrette pourront compter sur le talent de leur attaquant italien, Antonio Di Natale.

Antonio Di Natale

Du haut de son mètre soixante-dix, on ne l’entend pas beaucoup. Il n’est, même, que très peu connu en France. Pourtant, Antonio Di Natale est l’un des meilleurs attaquants en Europe. Meilleur buteur de Serie A en 2010 et 2011, “Toto” est bien parti pour récidiver cette saison. Ses 14 réalisations en 18 apparitions en attestent, elles font de lui l’actuel “capocanionere” du championnat, à égalité avec Zlatan Ibrahimovic. Vif, technique et très habile balle au pied, le numéro 10 de l’Udinese est capable d’occuper tous les postes offensifs. Véritable renard des surfaces, il est même devenu meilleur buteur de l’histoire du club dès sa cinquième saison. Il en est maintenant à 158 réalisations en 318 rencontres, soit presque un but tout les deux matches ! Francesco Guidolin aimerait maintenant que son attaquant vedette améliore ses statistiques dès samedi lors du déplacement périlleux sur le terrain de la Juventus de Turin.

Gagner pour ne pas se décourager

Avec trois points de retard sur la Vieille Dame, leader et futur adversaire du club frioulan, l’Udinese peut frapper un grand coup. En plus de revenir à hauteur des Bianconeri, Di Natale et ses partenaires leur infligeraient une première défaite à domicile cette saison. La tâche s’annonce, toutefois, très ardue car les Zebrette éprouvent toutes les difficultés du monde à se montrer intraitables à l’extérieur. Ils ne se sont même imposés que par deux fois, contre Lecce (2e journée, 2-0) et contre l’Inter Milan (14e journée, 1-0). Le dernier déplacement des hommes de Guidolin s’est, d’ailleurs, soldé par une défaite sur le terrain du Genoa (18e journée, 2-3). Quoi qu’il en soit, l’Udinese devra gagner pour continuer à espérer remporter le Scudetto en fin de saison. En cas de défaite ce samedi, elle aurait six points de retard sur la Juventus. Mais plus qu’au niveau du compteur, c’est bien moralement que le coup serait dur à encaisser. Un revers pourrait même venir les décourager, tant le déficit serait dur à rattraper au vue de la cadence menée par les Bianconeri cette année. Avec tant d’enjeux, la rencontre s’annonce très palpitante.