Lyon revient de très loin !

L’Olympique Lyonnais revient de très loin! Menés 2-0, les Gones sont revenus dans la partie en toute fin de de seconde période face à Lorient, en demi-finale de la Coupe de la Ligue, avant de faire la différence en prolongations.

Alexandre Lacazette

Quel scénario ! Lorient et l’OL ont livré un superbe spectacle au Moustoir pour la première demi-finale de la Coupe de la Ligue. Qualifiés à quelques secondes du coup de sifflet final, les Merlus ont fini par craquer, sombrant totalement dans la prolongation. Lyon ne perdait pas de temps pour se montrer dangereux dans cette rencontre. Gomis, des 30 mètres, allumait la première mèche d’une reprise de demi-volée, parfaitement claquée par Lecomte (6e). Le remplaçant d’Audard allait ensuite écoeurer Lisandro Lopez. Maladroit sur sa première tentative après un superbe service de Bastos (8e), l’Argentin se heurtait par deux fois au jeune portier des Merlus (16e, 39e). Dans une entame de match à sens unique, Bastos trouvait le poteau sur un corner direct (20e).

Les Merlus sortaient peu à peu de leur torpeur et décidaient d’accélérer. La vitesse des attaquants lorientais faisaient mal à la défense lyonnaise. Barthelme ne profitait pas d’un cafouillage (22e), avant de trouver la barre de Lloris sur une superbe reprise de volée aux 25 mètres (25e). Le gardien lyonnais devait ensuite s’employer à deux reprises devant Emeghara et Douniama dans la même occasion (44e). Lyon craquait au retour des vestiaires. Cris se faisait enrhumer sur un crochet d’Emeghara, qui trompait Lloris avec sang-froid (1-0, 56e). Incapable de réagir, l’OL était à nouveau puni sur une erreur défensive. Oublié par la défense, Monnet-Paquet doublait la mise dans un angle fermé (2-0, 69e).

Un OL renversant

Le Moustoir commençait à s’enflammer et à rêver du Stade de France. Barthelme (71e) et Mareque (72e) rataient l’occasion d’enfoncer un peu plus le clou. Lyon se réveillait enfin dans les dernières minutes. Lacazette redonnait l’espoir aux Gones sur une frappe lointaine qui faisait mouche (80e, 2-1). Puis Bastos (86e) se heurtait à Lecomte dans une fin de match folle. Et sur la dernière occasion, Briand s’élevait au-dessus de tout le monde sur un corner pour ramener les deux équipes à égalité (90e +4, 2-2) ! Un improbable retournement de situation qui coupait les jambes des Merlus, contraints de disputer une prolongation contre des Lyonnais enthousiastes. L’OL trouvait ainsi la faille rapidement dans la foulée de son égalisation. Gomis profitait d’une glissade de Lacazette pour mettre le ballon hors de portée de Lecomte (101e, 2-3).

Lorient jetait toutes ses forces dans la bataille. Jouffre, par deux fois, inquiétait Lloris (103e, 111e). Mais contrairement à son adversaire, Lyon tenait bon et aggravait même le score, sur un nouveau but de Lacazette (120e, 2-4). Au terme d’un match fou, l’OL composte ainsi bon billet pour le Stade de France, pour la quatrième finale de son histoire en Coupe de la Ligue. Cinq ans après sa défaite en finale contre Bordeaux, Lyon retrouvera le vainqueur du match entre l’OM et Nice le 14 avril prochain pour tenter d’ajouter pour la deuxième fois cette compétition à son palmarès.