Dortmund sans forcer, met la pression au Bayern et à Schalke !

Dortmund ouvre le bal ! Le champion d’Allemagne en titre s’est défait sans difficulté du FC Nuremberg ce vendredi soir (0-2), en ouverture de la 20e journée du championnat d’Allemagne. Une rencontre gagnée qui offre provisoirement les commandes du championnat aux joueurs de Jürgen Klopp, avant les matchs du Bayern et de Schalke, samedi.

Lucas Barrios

Sans forcer le talent, le Borussia a joué les économes au easyCredit-Stadion, un stade qui porte bien son nom. Contre une formation du FC Nuremberg plus que limitée, le BvB a remporté un match important dans la course au titre grâce notamment à un secteur offensif très remuant. Et pourtant, Dortmund, déjà privé de Mario Götze, devait aussi faire sans Sven Bender, sorti sur blessure peu après le quart d’heure de jeu. Mais ce forfait n’empêchait pas le tenant en titre du Meisterschale de mettre une pression sans pareille à une équipe de Nuremberg éprouvant les pires difficultés contre le jeu et à la vitesse des attaquants du Borussia.

Lewandowski lançait d’ailleurs les hostilités en défiant le portier de Nuremberg Raphael Schäfer, après une magistrale ouverture de Sebastian Kehl, mais ratait son face-à-face (20e). Quelques minutes plus tard, c’était au tour de Kevin Grosskreutz de louper le cadre aux six mètres après un superbe décalage de Lewandowski (26e). Le buteur polonais, avec le Japonais Shinji Kagawa, donnait le tournis à la défense de Nuremberg qui avait bien du mal à trouver la solution pour l’arrêter.

Barrios au bon souvenir de Klopp

Heureusement pour les locaux, Schäfer était dans un bon jour et ce dernier sortait une frappe surpuissante de l’attaquant de Dortmund qui prenait tout droit la lucarne opposée (34e). Un gardien manifestement mis à contribution puisque dans la minute qui suivait, il sauvait sur sa ligne une déviation maline de Kagawa sur un centre de’ Lewandowski. A la pause, les joueurs de Jürgen Klopp n’étaient pas récompensés de leur ultra domination, avec un score nul et vierge.

Mais à force de pousser, les “Schwarz-Gelben” finissaient par trouver la faille, peu après le retour des vestiaires, par l’intermédiaire de son vieux briscard Sebastian Kehl. Bien servi plein axe par un Lukasz Piszczek très actif su son côté, le milieu allemand n’avait plus qu’à tromper Schäfer de près (47e, 0-1). L’écart aurait pu même être plus important mais Lewandowski, en position de hors-jeu, était rattrapé par la patrouille (62e).

Il fallait attendre toute de même 20 minutes de plus pour voir le Borussia prendre définitivement ses aises dans la partie avec un but de Lucas Barrios, entré quelques minutes plus tôt. Le Paraguayen, souvent remplaçant cette année, se rappelait au bon souvenir de Jürgen Klopp en profitant du loupé de Kagawa pour tromper Schäfer de près (81e, 0-2). Une rencontre gagnée logique pour le Borussia Dortmund qui prend donc trois points d’avance au tableau sur le Bayern et Schalke, qui affrontent samedi dans l’après-midi respectivement Hambourg et Mayence.