André Ayew envoie le Ghana en demi-finale

Le Ghana a dû en passer par les prolongations pour venir à bout de la Tunisie (2-1) lors de l'ultime 1/4 de finale de la CAN. Les Black Stars affronteront la Zambie. La seconde demi-finale opposera la Côte d'Ivoire au Mali.

Les Black Stars, premiers du groupe D, étaient favoris de ce dernier quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations, une compétition qu'ils ont déjà remporté à quatre reprises. Le Ghana, dorénavant entraîné par le Serbe Goran Stevanovic, n'a certes plus remporté la Coupe d'Afrique des Nations depuis 1982, mais brille à chaque phase finale et a reste sur un bon parcours en Coupe du monde, il y a moins de deux ans. Renforcés par le retour de John Mensah, leur capitaine, les Ghanéens avaient donc tous les atouts pour rallier l'équipe-surprise du dernier carré, la Zambie, dans une demi-finale plus que largement à leur portée.

En face, c'est une Tunisie très disciplinée et, disons le tout net, plutôt défensive, qui allait tenter crânement sa chance. Les joueurs de Sami Trabelsi, qui n'a pas hésité à s'appuyer sur l'ossature du champion d'Afrique des clubs, l'Espérance de Tunis, pour constituer sa formation, entendaient procéder par contre. Tous les ingrédients d'une opposition de style étaient donc réunis au stade de Franceville et après une minute de silence en hommage aux victimes du drame survenue en Egypte, les débats pouvaient commencer.

Une opposition de style

Le Ghana prend d'emblée le jeu à son compte. Sous la houlette du Marseillais André Ayew, notamment, qui multiplie les accélérations. Et le but arrive très vite. Sur un corner frappé par Badu et dévié par Gyan, c'est Mensah qui reprend victorieusement de la tête (1-0), après 10 petites minutes de jeu.

Réaction tunisienne ‘ Non ! Les Aigles de Carthage, fidèles à leur stratégie, procèdent par contres, longs ballons et coups de pied arrêtés. Une stratégie qui va pourtant s'avérer payante. Khelifa est d'abord l'objet d'une chute dans la surface, qui de toute évidence ne méritait pas un penalty. Le buteur d'Evian semble isolé aux avants-postes, mais va finir par égaliser. Trois minutes avant la mi-temps, il coupe un centre et ramène la Tunisie dans le match (1-1). Tout est à refaire pour le Ghana.

En deuxième mi-temps, malgré plusieurs occasions franches de Gyan et Badu, notamment, et l'entrée en jeu de Jordan Ayew au bout d'une heure de jeu, les Black Stars ne parviennent pas à marquer. Place donc aux prolongations. Le spectre d'un scénario semblable à celui du quart de finale précédent grandit : le Gabon, bien que dominateur, avait été rejoint par le Mali puis éliminé à la séance de tirs au but. Mais l'histoire ne se répétera pas. A la 102e minute, André Ayew délivre le Ghana. Le ballon d'or africain, fierté de l'Olympique de Marseille, reprend un ballon échappé par le portier tunisien, Mathlouthi, et envoie les siens en demi-finale. L'expulsion du Tunisien Abdennour à la 108e minute facilitera la tâche des Ghanéens en fin de match et malgré deux dernières occasions tunisiennes, le score en restera à 2-1.

Le dernier carré de la Coupe d'Afrique des Nations 2012 est donc connu. La Côte d'Ivoire affrontera le Mali d'Alain Giresse, alors que le Ghana sera opposé à l'invité-surprise zambien. Une finale de rêve entre les Eléphants et les Black Stars se profile.