Chamberlain, la nouvelle hype d’Arsenal

Le juvénile Alex Oxlade-Chamberlain a inscrit ses premiers buts en Premier League avec Arsenal samedi, lors de la fessée infligée à Blackburn (7-1). Ce robuste ailier, recruté l’été dernier en provenance de Southampton, n’en finit plus d’impressionner outre-Manche à chacune de ses apparitions.

Alex Oxlade-Chamberlain

En juin dernier, la presse anglaise se gaussait une fois de plus d’Arsène Wenger et de sa politique de recrutement. La raison? Le manager alsacien avait lâché pas moins de 15 millions d’euros pour arracher Alex Oxlade-Chamberlain à Southampton, club déjà bien connu de l’entraîneur français puisqu’il y avait récupéré un certain Theo Walcott. Fournisseurs de grands talends à l’instar de Gareth Bale, les Saints n’avaient pas hésité une seule seconde au moment de céder leur nouvelle petite pépite, qui plus est pour une telle somme.

Un doublé annonciateur

Si les observateurs s’étaient montrés – comme bien souvent – perplexes quant à au montant mis par Wenger pour ce joueur de 18 ans, ils se sont vite ravisés, “AOC” impressionnant son petit monde à chacune de ses apparitions. Buteur en Ligue des champions face à l’Olympiakos le Pirée, ce robuste ailier a été utilisé à dose homéopathique par un Wenger qui ne voulait pas le griller trop vite. Ce qui a provoqué un tollé général voici quelques semaines, lors d’Arsenal-Manchester United (1-2) notamment avec la sortie prématurée de Chamberlain, auteur d’une passe décisive pour Robin van Persie (en savoir plus).

Avec l’absence de Gervinho, à la CAN, Wenger a octroyé plus de temps de jeu à son poulain, bien plus convaincant que le Russe Andreï Arshavin, méconnaissable depuis de longs mois. Titularisé face aux Blackburn Rovers samedi à l’Emirates Stadium, pour le compte de la 24e journée de Premier League, “AOC” a de nouveau fait des étincelles. Postionné en attque sur un côté, en compagnie de Van Persie et de Walcott, l’international Espoirs britannique s’est fendu d’un doublé plein de sang-froid, ses premières réalisations dans le championnat anglais. En signe de passation de pouvoir, Oxlade-Chamberlain était sorti peu après l’heure de jeu, remplacé par la “légende vivante” Thierry Henry, également buteur.

La surprise de Capello à l’Euro ?

Une prestation globalement impressionnante qui a réjoui Wenger à l’issue de la rencontre, sur le site Internet des Gunners: “En un court laps de temps, il est devenu un joueur important qui peut faire la différence. Il n’était pas prêt plus tôt cette saison. Il a franchi des gros paliers ces derniers mois. Il est dans la construction, mais il ne va pas seulement vers l’avant, il contribue à défendre et il a progressé rapidement. C’est un combattant, avec du caractère. Il est plus mature maintenant.

Et Wenger compare l’évolution de son poulain à celui d’une autre figure montante d’Arsenal: “Ce qui est arrivé à Jack Wilshere la saison passée, c’est la même chose cette année avec Alex. C’est difficile à gérer car les gens attendent beaucoup d’eux très rapidement.” Refusant de comparer Chamberlain à Walcott, Wenger a toutefois estimé que le premier avait, au même âge, une plus grande expérience avec notamment une saison entière de Championship dans les jambes. Suffisant pour espérer voir la nouvelle hype d’Arsenal dans la liste de Fabio Capello en juin prochain, à l’Euro ?