La Côte d’Ivoire et le Ghana doivent assumer !

Les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations opposeront le Ghana à la Zambie (17 heures), tandis que la Côte d’Ivoire affrontera le Mali (20 heures). L’occasion pour les Éléphants d’Afrique et les Black Stars de confirmer leur statut de favoris de la compétition.

Didier Drogba

La dernière ligne droite avant la finale. Ivoiriens et Ghanéens ont encore une dernière marche à franchir avant d’atteindre leur objectif minimum, à savoir disputer la finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Favoris à l’instar du Maroc ou du Sénégal, les Éléphants et les Black Stars n’ont, à l’inverse des nations précédemment citées, pas déçu, bien au contraire.

La Côte d’Ivoire veut tenir son rang

Avec trois victoires en autant de rencontres en phase de groupes, la Côte d’Ivoire a fait le boulot, avant d’écraser l’un des pays hôtes, la Guinée Équatoriale, en quarts (3-0) avec notamment un doublé de Didier Drogba. “L’objectif c’était de monter en puissance, en régime parce qu’une CAN c’est six matches difficiles et il nous reste deux finales à jouer”, a ainsi affirmé le milieu de terrain ivoirien Yaya Touré. “On sait que défensivement, il faut être costaud parce qu’offensivement, on n’a rien à craindre avec nos supers attaquants.”

Le Mali a dû s’accrocher de son côté pour se qualifier pour les demies, la victoire se dessinant lors de la séance des tirs aux buts face à l’autre pays hôte, le Gabon. Plus qu’une qualification, les hommes d’Alain Giresse espèrent également envoyer un message de paix à tout un pays, en proie à la rébellion touareg qui a éclaté dans le nord du Mali, faisant de nombreuses victimes et provoquant l’exode d’une partie de la population dans les pays voisins alentours.

Le Ghana se méfie de la Zambie

Opposé à la surprenante formation zambienne de Hervé Renard, le Ghana fait indubitablement figure de favori mais Les Chipolopolos joueront crânement leur chance. “La Zambie n’est pas le favori, mais dans nos têtes, le Ghana ne nous est pas supérieur. On sera à 100% mentalement. Le Ghana n’a plus gagné de CAN depuis 1982, il aura une certaine pression du résultat que nous n’avons pas spécialement”, a ainsi analysé Renard en conférence de presse ce mardi. “L’expérience et la qualité des joueurs sont plus importantes du côté du Ghana, mais c’était pareil avec le Sénégal au premier tour.”

Dans l’autre camp, on tient bien sûr le discours inverse avec notamment le Marseillais André Ayew, auteur du but de la qualification face à la Tunisie en quarts de finale (2-1, ap), qui voit les Black Stars se qualifier pour la finale même s’il se émet quelques réserves. “On est meilleurs que la Zambie, ça tout le monde le sait. Mais dans le football, ce ne sont pas les noms ou le classement FIFA qui fait la différence, c’est le terrain”, a ainsi nuancé le fils d’Abedi Pelé sur les ondes de RFI. “On est favoris et on le sait. Si on fait notre travail et que tout le monde est à 100%, il n’y aura pas de souci.” Réponse aujourd’hui en fin d’après-midi.