Gourcuff doit passer la seconde

S’il veut avoir une chance de participer à l’Euro 2012 avec l’équipe de France, Yoann Gourcuff doit nécessairement enchaîner les grosses performances et regagner sa place au sein du système de l’Olympique Lyonnais. Titulaire et plutôt bon en Coupe de France face à Bordeaux mercredi, le meneur de jeu des Gones doit enchaîner en Ligue 1, à commencer par la réception de Caen ce samedi (15h).

Yoann Gourcuff

Yoann Gourcuff n’a plus du tout de temps à perdre. Alors que l’Euro 2012 se profile en fin de saison, et que le meneur de jeu n’a plus goûté aux Bleus depuis de longs mois, l’ancien joueur du Milan AC doit prouver à Laurent Blanc qu’il mérite de faire partie des 23. Sauf qu’avec l’Olympique Lyonnais, le milieu de terrain a perdu sa place de titulaire et dispose d’un temps de jeu bien mince depuis le début de la saison. Touché par des blessures à répétition, le joueur formé au Stade Rennais a retrouvé les terrains ce mercredi en 8e de finale de Coupe de France face à Bordeaux (3-1) après environ un mois sans jouir de la moindre minute de jeu. Auteur d’un début de partie timide, avec de nombreuses pertes de balle et beaucoup trop d’approximations, Gourcuff est monté en régime avec les minutes, manquant clairement de rythme en début de partie, pour retrouver petit à petit un impact sur le jeu et des gestes de classe.

Une plutôt bonne prestation qui ne suffit évidemment pas à affirmer que le meneur de jeu est de retour dans la course. Après ce match de Coupe se profile immédiatement un match de Ligue 1 ce samedi (15h) face à Caen, qui doit permettre à Yoann Gourcuff de confirmer. Pas assuré d’être titularisé à nouveau, le milieu de terrain peut aussi se dire qu’il a perdu une occasion de changer d’air durant l’hiver. Si, comme il l’a affirmé il y a quelques semaines dans une interview accordée au Canal Football Club, son intention est bien de disputer l’Euro, Gourcuff aurait certainement eu tout intérêt à quitter l’OL cet hiver, au moins pour un prêt de six mois. Quitte à rejoindre une formation bien moins huppée, mais qui lui aurait au moins permis de jouer des matchs pleins. La fenêtre du mercato s’étant refermée dans les grands championnats européens, le “beau gosse” du football français ne pourrait aujourd’hui plus quitter Lyon que pour des clubs “exotiques”, évoluant en Russie, au Qatar ou en MLS par exemple. Bien qu’il dispose d’un certain crédit auprès de Laurent Blanc, Yoann Gourcuff a très probablement fait un mauvais choix de carrière, qui pourrait lui coûter une grande compétition internationale. A moins qu’un gros match contre Caen ne vienne le relancer pour de bon.