EdF, Ribery : “Avant, je voulais qu’on m’aime”

C'est L'Equipe Magazine qui a recueilli les confessions de Franck Ribery…

Le milieu offensif du Bayern s'est confessé à l'hebdomadaire et délivre un discours à la fois lucide et objectif sur sa personne : ” Avant, je voulais qu'on m'aime. Je ne calculais rien, je ne contrôlais rien. Maintenant, je sais que je ne peux plus être comme ça. “

Le joueur du Bayern Munich explique être désormais ” un joueur différent “ moins ” naïf “ et moins ” spontané “.

Revenant sur l'affaire Zahia qu'il ne nomme pas, le joueur de l'équipe de France ” Je ne pouvais plus sortir la tête de l'eau, je ne savais plus comment m'en sortir. J'étais devenu très connu alors à la moindre erreur, tout le monde était au courant et je payais cash. C'est ça le plus dur: ne plus avoir le droit à l'erreur. (…) “J'ai senti qu'on avait envie d'être méchant avec moi, de m'enfoncer pour le plaisir. Je ne suis pas un saint mais je ne suis ni un tordu ni un abruti. “

Enfin, Ribéry évoque l'Equipe de France et indique qu'il ne souhaite plus être le capitanat des Bleus. “C'est fini. Je veux juste qu'on me laisse tranquille et jouer des bons matches.”